×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Gaza: Elections suspendues suite à des violences

Par L'Economiste | Edition N°:2160 Le 29/11/2005 | Partager

. Des primaires à Jérusalem-est pour la première foisLes primaires du Fatah en vue des élections législatives palestiniennes ont été suspendues dans quatre des cinq circonscriptions de la bande de Gaza à la suite d’incidents qui ont perturbé les opérations de vote. La suspension a été décidée après que des hommes armés eurent fait irruption dans certains bureaux et brûlé des urnes ou des pneus pour perturber le scrutin, selon des responsables et des témoins. Plus de 300.000 membres du Fatah ont théoriquement le droit de participer aux primaires pour désigner les 50 candidats du mouvement dans la bande de Gaza parmi 323 candidats, a indiqué à l’AFP Ibrahim Abou Al-Naja, qui préside une commission du Fatah chargée de l’organisation des primaires.Vingt-cinq candidats se présenteront aux législatives au nom du Fatah dans les cinq circonscriptions électorales de la bande de Gaza et les 25 autres figureront sur une liste qui disputera le scrutin à la proportionnelle au niveau national.Vendredi, lors des primaires du Fatah en Cisjordanie, un des leaders du mouvement, Marwan Barghouthi, emprisonné en Israël et condamné à vie pour implication dans des attentats, avait recueilli la majorité des suffrages. Le dépôt des candidatures pour les législatives doit finalement s’ouvrir le 3 décembre et clôturer le 14 décembre au soir, selon un décret de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne. La campagne électorale débutera le 3 janvier pour s’achever le 23 janvier. Les élections doivent se tenir le 25 janvier.Par ailleurs, le Fatah organise pour la première fois des primaires à Jérusalem-est annexée par Israël, pour désigner les candidats du mouvement aux élections législatives de janvier. “23.000 membres du Fatah doivent choisir 12 représentants parmi 41 candidats”, a indiqué à l’AFP un responsable du Fatah à Jérusalem-est, Salah Zuheikeh.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc