×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Gaz: Poweo en discussions avec Sonatrach et Sonelgaz

Par L'Economiste | Edition N°:2666 Le 05/12/2007 | Partager

. Possibles investissements dans les infra-structures algériennesLe groupe Français énergétique privé Poweo est en discussions pour établir un partenariat d’approvisionnement avec les fournisseurs publics d’énergie algériens Sonatrach et Sonelgaz, a indiqué mardi 4 décembre le patron du fournisseur d’électricité français, Charles Beigbeder.«Nous essayons de discuter avec tout le secteur énergétique, en particulier la Sonatrach, le leader des hydrocarbures, et Sonelgaz, pour établir un partenariat», a expliqué Beigbeder sur France Inter en direct d’Alger, où il s’est rendu avec la délégation du président Nicolas Sarkozy. «On a besoin de beaucoup de gaz naturel, de gaz liquéfié» pour «assurer l’approvisionnement de nos centrales électriques en France» et celui de «nos clients finaux», a-t-il ajouté, précisant que Poweo construisait des centrales électriques en France.«Nous avons des contrats avec des grands gaziers européens mais nous souhaitons aller directement auprès de pays producteur», a-t-il ajouté.Toutefois, «il va falloir être encore un peu patient» pour un contrat avec les Algériens, a reconnu Beigbeder, malgré 3 ans de contacts avec le secteur énergétique algérien.«Il faut apprendre à se connaître, Poweo est encore une entreprise de taille moyenne», a-t-il mis en avant. Par ailleurs, le PDG de Poweo n’exclut pas d’investir directement dans des infrastructures en Algérie, dont les besoins «énormes» représentent quelque 180 milliards d’investissements, selon lui.Ces investissements sont nécessaires dans les aéroports, les lignes ferroviaires mais aussi dans les centrales électriques, «et donc ça nous intéresse», a-t-il expliqué, rappelant que Poweo avait déjà participé à un appel d’offres local il y a 6 mois, sans être retenu.«Nous sommes très vigilants, car il est intéressant, je pense, d’être là, non seulement pour acheter du gaz aux Algériens mais aussi pour investir localement pour participer au développement économique de l’Algérie», selon le responsable.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc