×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

G24: Oualalou et Lahlimi attendus à Washington ce week-end

Par L'Economiste | Edition N°:602 Le 24/09/1999 | Partager

· Le Programme de relance économique et sociale (PRES) discuté en marge du G24
· Le ministre tunisien des Finances manquera à l'appel pour faire le point sur la proposition Eizenstat


M. Fathallah Oualalou, ministre de l'Economie et des Finances, a repris son bâton de pèlerin. Direction, les Etats-Unis. L'argentier du Royaume doit participer à la réunion d'automne du Groupe des 24 qui aura lieu à Washington du 25 au 30 septembre. Cette assemblée générale est annuellement organisée par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI). M. Oualalou sera accompagné de M. Ahmed Lahlimi, ministre-délégué chargé des Affaires Générales du Gouvernement.
Le groupe des 24 est réputé exprimer la position des pays en voie de développement. Dans cette assemblée, les participants débattent de questions économiques générales touchant leur pays.
M. Oualalou doit s'armer de beaucoup de ténacité pour faire le point sur les accords conclus avec les institutions de Breton Woods et le gouvernement américain. En marge de ce rendez-vous, les deux ministres aborderont le Programme de relance économique et sociale (PRES) et la proposition Eizenstat pour la promotion des investissements américains dans les trois pays du Maghreb. Ceci étant, l'objectif de cette rencontre reste la discussion des problèmes de développement.
Les pays maghrébins, objet de la proposition Eizenstat, ne seront cependant pas au grand complet dans cette réunion. Si le ministre algérien des Finances M. Abdelkrim Herchaoui, fera "a priori" le déplacement, comme le laisse entendre son ambassade à Rabat, il en va autrement pour son homologue tunisien. Contacté par L'Economiste, le Ministère des Finances à Tunis affirme que M. Taoufik Bakkar, en charge de ce Département, ne sera pas du voyage. Raison invoquée: "Un problème de calendrier".
En tout cas, les informations recueillies auprès du Département de M. Oualalou montrent qu'un nouveau round de discussions sur l'installation d'investisseurs américains dans le Maghreb aura lieu en octobre prochain. M. Oualalou devra encore une fois faire le déplacement à Washington.
L'agenda du ministre sera chargé. L'argentier du Royaume aura aussi des entretiens avec les présidents de banques intéressées par le marché marocain.


Le développement en scène


La réunion du Groupe des 24 est venue juste après la tenue de la l'assemblée du Groupe des 77 et de la Chine à Marrakech. Le but de cette rencontre était de serrer les rangs des pays en voie de développement pour décrocher un nouveau round consacré au développement à l'occasion de la Conférence de l'Organisation Mondiale du Commerce à Seattle (du 30 novembre au 3 décembre).
Autre rendez-vous parallèle, la 54ème assemblée générale de l'ONU, ouverte le 20 septembre. Les dirigeants des 186 pays membres discuteront des conflits mondiaux les plus en vue pendant deux semaines. A l'ordre du jour, le retour au calme au Timor Oriental, le problème de l'Irak, le processus de paix au Proche-Orient...

Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc