×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Futur ALE USA et Bahreïn

Par L'Economiste | Edition N°:1693 Le 28/01/2004 | Partager

. La signature officielle est prévue vers la mi-2004Le Royaume de Bahreïn et les Etats-Unis ont entamé depuis lundi 26 janvier à Manama, le premier round de négociations pour la signature d'un accord de libre-échange entre les deux pays, prévue à la mi-2004. Bahreïn s'attend à ce qu'aient lieu entre quatre et cinq rounds de négociations, qui se poursuivront durant environ six mois, avant d'être couronnées par la signature d'un accord de libre-échange vers la mi-2004.Les négociations concerneront les secteurs des services, des télécommunications et commerce électronique, des services financiers, de l'environnement et des affaires juridiques.En juillet dernier, un responsable au ministère bahreïni des Finances avait affirmé que l'accord de libre-échange aurait «de nombreux avantages pour l'économie bahreïnie, notamment la création d'emplois et l'offre de nouveaux marchés aux produits nationaux, en particulier aux Etats-Unis». Et de rajouter :«Bahreïn pourra également devenir un centre régional de stockage et de redistribution de produits américains et attirer ainsi les investisseurs étrangers».La Maison Blanche avait indiqué en mai dernier que pour le président George W. Bush, cet accord représenterait»: une étape importante pour atteindre le but d'une zone de libre-échange entre les Etats-Unis et le Moyen-Orient». Selon des statistiques officielles, Bahreïn a importé des Etats-Unis pour 81 millions de dollars en 2002 et a exporté vers ce pays pour 176 millions de dollars, notamment des produits pétrochimiques et de l'aluminium. Les USA mènent également des négociations pour un accord de libre-échange avec le Maroc. Ces négociations sont entrées dans une phase «décisive» pour les dossiers «sensibles» tels «l'agriculture, le textile, les services et la propriété industrielle». Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc