×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Fusions bancaires européennes: Grossir pour survivre

Par L'Economiste | Edition N°:2208 Le 07/02/2006 | Partager

. Comment atteindre une taille qui empêcherait de se faire croquerLe rapprochement de la banque française BNP Paribas et de l’italienne Banca nazionale del lavoro (BNL) pourrait inspirer d’autres banques européennes, soucieuses d’atteindre la taille critique pour ne pas se faire croquer. Rachat d’Abbey National (Royaume-Uni) par Santander Central Hispano (Espagne), de HypoVereinsbank (HVB) par UniCredit (Italie) et d’Antonveneta (Italie) par ABN Amro (Pays-Bas): en 2004 et surtout 2005, l’Europe bancaire a pris son essor. Mais difficile de dire si le projet d’OPA amicale de BNP Paribas sur BNL créera une onde de choc en Europe, les experts restant divisés sur l’évolution du mouvement de consolidation bancaire engagé en 2004. Les coûts importants d’une fusion et le risque qu’elle comporte sont de nature à “décourager plus d’une banque à s’aventurer au-delà de ses frontières”, d’autant que les synergies qui en découlent ne compensent pas toujours les frais engagés, estime l’agence de notation internationale Standard and Poor’s. Au contraire, les analystes de la Société Générale tablent sur une “accélération” des fusions en Europe, en particulier dans les secteurs de l’assurance, de la banque et des télécoms. Pour les banques, le contexte semble propice à de telles opérations. Elles regorgent de capitaux disponibles en raison du niveau historiquement bas du coût du risque (absence de créances douteuses), la tendance étant plutôt à la diminution, voire à la reprise de leurs provisions. En outre, comme leurs parts de marché dans la banque de détail en France stagnent, les grandes banques françaises cherchent activement des relais de croissance hors de l’Hexagone. En 2005, elles ont multiplié les opérations ciblées dans des pays à fort potentiel de développement en Europe de l’Est, dans le bassin méditerranéen et en Chine. L’Italie est précisément “un marché avec un potentiel de croissance important”, indique BNP Paribas, avançant pour la période 2004-2007 des taux de croissance annuels de 6% pour le crédit à la consommation et de 13% pour le crédit à l’habitat, contre 3% et 7% en France et 2% les deux taux en Allemagne. Autre argument en faveur de la consolidation: la peur de se faire avaler par plus gros que soi. Après avoir absorbé en 2000 le Crédit commercial de France (CCF), le géant bancaire sino-britannique HSBC pourrait être tenté de s’emparer d’une banque française “bon marché” comme la Société Générale ou Dexia.


Obstacles

Reste que la consolidation se heurte encore à de nombreux obstacles. “S’agissant des grandes opérations transfrontalières, les conditions à réunir sont très difficiles”, relevait à l’automne Baudouin Prot, directeur général de BNP Paribas. Selon une étude de la Commission européenne, le comportement des autorités nationales est souvent perçu par les établissements financiers comme un obstacle de poids à un rapprochement.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc