×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Fruit of the Loom réaffirme ses engagements

Par L'Economiste | Edition N°:2491 Le 23/03/2007 | Partager

. Mais le démarrage de l’unité de Skhirate n’est prévu qu’en octobre. Un investissement de 1,5 milliard de DH pour 1.150 emplois prévus FRUIT of the Loom (FOL) réaffirme ses engagements quant à sa future unité textile dans la région de Skhirate. Objet d’une convention d’investissement en 2005 déjà (cf. www.leconomiste.com), le projet tarde à se mettre en place. Ses promoteurs comptaient démarrer leur activité en juillet 2007. Un pari qui s’est avéré difficilement tenable. D’où le report de la date de démarrage de la première phase d’activité à octobre prochain. Ce nouveau délai sera-t-il respecté? La question devait être parmi les points discutés lors de l’entretien qu’a eu le Premier ministre, Driss Jettou, mardi dernier à Rabat, avec John Holland, président exécutif du groupe. Une chose est sûre, le responsable américain a réitéré les ambitions de la compagnie, le projet renforcera la place du Maroc en tant que plate-forme d’exportation de produits textiles, notamment vers l’Europe. La visite de John Holland, qui ne se déplace que très rarement, entre dans le cadre d’une tournée mondiale à travers les sites où la compagnie est implantée. Concernant la future unité de Skhirate, les études d’architecture, d’infrastructures hors site et les travaux de terrassement sont réalisés. A croire une source proche du dossier, le retard enregistré concerne les résultats des différents appels d’offres relatifs au chantier de construction. Les négociations avec certains fournisseurs, dont la Redal, se sont également avérées plus longues. Dans les détails, le projet consiste en la création d’une unité de filature, de tissage et de teinture. D’une superficie globale de 30 ha, dont 13 couverts, celle-ci sera dédiée à la production de tissus pour la confection de tee-shirts, sweat-shirts et joggings. L’investissement prévu est de quelque 130 millions d’euros, soit près de 1,5 milliard de DH. Les emplois à créer seront de l’ordre de 1.150. Les ambitions du groupe sont à la mesure de l’investissement consenti. Fruit of the Loom table sur un chiffre d’affaires à l’export de plus de 1,5 milliard de DH. Ceci, dès 2008-2009. Pour accompagner les nouvelles demandes, FOL entend également procéder à l’extension se son unité de confection de Salé. Celle-ci emploie déjà 2.000 personnes. Le renforcement de la présence de FOL au Maroc se fera au détriment de l’Irlande, où la compagnie a décidé de fermer deux unités de production. Leur délocalisation au Maroc entraînera le licenciement de 650 employés. «Fruit of the Loom» explique son transfert par la chute des prix sur les marchés européens et la hausse continue des salaires en Irlande. La société américaine avait l’embarras du choix quant aux pays devant accueillir ses nouvelles unités. Le Maroc a été choisi parmi une liste comprenant 12 autres pays. Principal avantage, la possibilité pour le groupe d’aborder sans contraintes douanières le marché américain. Les avantages accordés par le gouvernement ont également été pour beaucoup dans le choix final. Un terrain domanial a été mis à la disposition des promoteurs du projet. Au prix «symbolique» du foncier, s’est ajoutée la prise en charge de quelque 15% du coût total de cette opération. Le projet a en cela bénéficié d’une contribution du Fonds Hassan II et du Fonds de promotion des investissements, notamment pour les infrastructures hors site.


Carte de visite

FOL est un groupe verticalement intégré. Il dispose de ses usines de production et de son propre réseau de distribution. Ses principaux marchés se situent en Amérique du Nord, mais aussi en Europe. FOL emploie 26.000 personnes dans le monde.La société a failli disparaître il y a quelques années après une chute de ses ventes. Son chiffre d’affaires était passé de 2,1 milliards de dollars en 1998 à 1,3 milliard en 2001. Elle a alors été reprise en 2002 par le fonds américain Berkshire Hathaway (le plus gros actionnaire de Coca Cola et Gillette notamment) du célèbre financier Warren Buffet et comptant un certain Bill Gates dans son directoire. FOL constitue 60% des ventes du pôle habillement de Berkshire Hathaway.T. Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc