×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

France: Explosion des chaînes de textile discount

Par L'Economiste | Edition N°:1976 Le 11/03/2005 | Partager

. Les produits “premiers prix” des grandes surfaces ont la coteLes consommateurs français deviennent de plus en plus des chasseurs de bonnes affaires, plébiscitant les chaînes de vêtements et de bazar discount ainsi que les produits “premiers prix” des grandes surfaces, indiquent deux études publiées par la presse professionnelle cette semaine. Après une percée spectaculaire dans l’alimentaire, les enseignes discount de vêtements, de bricolage ou de bazar (comme Brico Dépôt, Gifi, Foir’Fouille, babou, Fabio Lucci, Vet’Affaires...) commencent également à rafler des parts de marché, selon l’étude du cabinet spécialisé Dia-Mart, publiée par le Journal du Textile cette semaine. Dia-Mart estime que les enseignes discount, qui représentent déjà 8,5% du marché du bricolage, 5,2% dans le bazar et 3% dans le textile et dans l’ameublement, pourraient doubler leur poids sur ces marchés d’ici quatre ou cinq ans, précise le Journal du Textile. Leur part de marché est d’ailleurs déjà nettement plus importante sur certains créneaux, comme les textiles de dessous et les accessoires décoratifs, d’autant que l’étude n’intègre ni les magasins d’usine ni les sites internet discount. La plupart des enseignes étudiées par Dia-Mart ont connu des taux de progression de ventes à deux chiffre l’an denier, comme Brico Dépôt (+14%), Gifi (+23%), Foir’Fouille (+19%), Fabio Lucci (+14%) ou encore Vet’Affaires (+14%). Dans les hypermarchés classiques, le comportement économe du consommateur se traduit par une explosion des ventes de produits dits “premiers prix” (produits basiques dont le prix est le plus bas du rayon): leurs ventes ont bondi de 43% en 2004, selon une étude du cabinet AC Nielsen parue dans l’hebdomadaire LSA. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc