×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

France: Des «poids lourds» dans le gouvernement Jospin

Par L'Economiste | Edition N°:733 Le 27/03/2000 | Partager

. Le Premier ministre français nomme six nouveaux ministres pour poursuivre ses réformes

. La croissance et l'emploi maintenus au premier plan

LE Premier ministre français a remanié lundi son gouvernement. Il veut ainsi «renforcer sa capacité d'action», après les difficultés rencontrées depuis quelques temps. En nommant un «poids lourd» socialiste, Laurent Fabius, ministre de l'Economie et des Finances, M. Lionel Jospin, entend poursuivre ses réformes. S'inspirant des valeurs de la gauche, il défend la même première préoccupation, la croissance et l'emploi pour plus de justice. Pendant les deux premières années de la législature, le Premier ministre a réalisé en grande partie le programme qu'il s'était fixé: emplois-jeunes, 35 heures, loi contre l'exclusion avec la Couverture Maladie Universelle (CMU, une assurance-maladie pour tous), réforme du Code de la nationalité et nouvelle loi sur l'immigration.
Le nouveau gouvernement de gauche compte désormais quatre ministres communistes, soit un de plus que dans le gouvernement sortant, et deux ministres Verts. Mais plusieurs portefeuilles importants comme les Affaires Etrangères, l'Intérieur, la Défense, l'Emploi et la Solidarité ou l'Environnement ne changent pas de titulaires.
M. Fabius, président de l'Assemblée nationale depuis juin 1997 et ancien Premier ministre (1984-1986), succède à Christian Sautter, démissionnaire après l'échec de sa réforme de l'Administration fiscale.

A 53 ans donc, M. Fabius arrive comme «numéro deux» du gouvernement, et marque ainsi un nouveau chapitre dans ses relations difficiles avec M. Jospin, les deux hommes s'étant fréquemment affrontés au sein du parti socialiste. Ils avaient notamment défendu deux lignes opposées au Congrès du PS de Rennes (mars 1990), qui s'était alors déchiré entre trois tendances.
Le «très controversé» ministre de l'Education et de la Recherche, Claude Allègre, est remplacé par un autre "poids lourd" socialiste, Jack Lang, président de la commission des Affaires Etrangères au Parlement et ancien ministre de la Culture du président François Mitterrand.
Catherine Tasca a été nommée ministre de la Culture et de la Communication, Michel Sapin, ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l'Etat, Roger-Gérard Schwartzenberg, ministre de la Recherche, et Jean-Luc Mélenchon, ministre délégué à l'Enseignement professionnel.

Wissal SEGRAOUI (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc