×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Français, Allemands et Polonais insatisfaits de l’Europe

    Par L'Economiste | Edition N°:2122 Le 04/10/2005 | Partager

    . Les Espagnols sont les plus europhilesUne majorité de Français, d’Allemands et de Polonais ne pense pas que l’Europe les aide à vivre mieux, selon un sondage réalisé dans cinq grands pays de l’UE, qui met en évidence l’insatisfaction des opinions publiques quant à la réalité européenne. Selon ce sondage, réalisé par l’institut Sofres pour la chaîne franco-allemande Arte et publié lundi 3 octobre par le journal Le Monde, les Espagnols apparaissent de loin comme les plus europhiles. Il a été effectué du 24 août au 5 septembre auprès d’échantillons d’environ un millier de personnes en Allemagne, France, Grande-Bretagne, Espagne et Pologne. Interrogés pour savoir s’ils ont le sentiment de vivre mieux grâce à l’Europe, les réponses négatives l’emportent sur les positives et les «ni mieux ni moins bien» en France (41%), en Allemagne (34%) et en Pologne (33%). A l’inverse, 57% des Espagnols estiment vivre mieux grâce à l’Europe. En Grande-Bretagne, les «ni mieux ni moins bien» l’emportent (36%). 48% des Allemands (contre 28%), 48% des Britanniques (contre 29%) et 42% des Français (contre 26%) pensent en outre que leur identité culturelle est davantage menacée que protégée par l’Europe. L’insatisfaction semble particulièrement forte sur le plan économique. Ainsi, le mot «chômage» est spontanément lié à l’Europe par un tiers des personnes interrogées, un score qui atteint 47% en Allemagne et 45% en Espagne (28% en France). La «prospérité» n’est citée que par 21% des personnes interrogées (56% des Espagnols et 11% des Britanniques). Une grande majorité des sondés (de 83% en Allemagne à 56% en Grande-Bretagne) reproche à l’Europe d’avoir fait monter les prix. Par catégories socioprofessionnelles, les ouvriers sont les plus mécontents: 52% en France, 49% en Pologne et 47% en Allemagne. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc