×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Forum Euromed à Paris
Comment empêcher le conflit des civilisations
De notre envoyée spéciale, Nadia SALAH

Par L'Economiste | Edition N°:1686 Le 19/01/2004 | Partager

. André Azoulay présentera la déclaration finale du forumEntre 1.500 et 1.800 personnes étaient présentes le samedi 17 janvier au soir dans le grand amphi de l'Unesco à Paris, pour assister à l'ouverture officielle du Forum «La guerre des civilisations n'aura pas lieu», forum auquel le Président de la République française a adressé un message vidéo.Organisé par une association d'intellectuels et d'hommes d'affaires, le Forum dure jusqu'à aujourd'hui lundi. Il cherche à mettre en contact des leaders d'opinions d'Occident et du monde arabe. Parmi les intervenants sont annoncés pour lundi 19, Hakima Himmich, la présidente de la ALCS (Association de lutte contre le sida) et le président de l'association marocaine de l'industrie pharmaceutique Ali Sedrati. Tous deux interviendront à un atelier consacré à: maladies de pauvres, médecine de riches, comment réduire les inégalités. Le thème de cet atelier montre la variété des thèmes du forum, où André Azoulay, conseiller de SM le Roi était présent parmi les invités d'honneur. C'est lui qui présentera la déclaration finale du forum. Invités aussi, les promoteurs de l'initiative de Genève, Yasser Abed Rabbo et Ami Ayalon.Evidemment, la guerre des civilisations, c'est la guerre entre l'Occident et le monde musulman que le Forum euro-méditerranéen veut empêcher. Dans un long et passionné discours philosophique, Bernard Henri Lévy a vertement critiqué la thèse de Huntington (que nos lecteurs connaissent pour l'avoir abordé dans nos colonnes sous forme de feuilleton; (www.leconomiste.com).Bernard Henri Lévy considère que cette thèse est «criminelle», «détestable», car «les identités ne restent pas fermées». En tout cas, pour le philosophe, elles ne sont pas assez repliées sur elles-mêmes pour ouvrir entre elles des conflits. Pour lui, ce sont des groupes ou des personnes qui organisent les actes de violence, lesquels donnent le sentiment qu'une guerre de civilisation est en train de se dérouler sous nos yeux.Deuxième point, dit Bernard Henri Lévy, si on accepte la thèse de Huntington, alors on sera obligé de renoncer à ce qui est universel dans le genre humain, et dépasser les différences culturelles.Enfin, analyse l'intellectuel français, né au Maroc, si on admet cette thèse, alors il nous faudra revenir aux années où les différences culturelles fondaient aux yeux des despotes leur refus d'accepter les droits universels des droits de l'homme.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc