×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Agenda

    Forum de l'investissement au Maroc : Beaucoup de contacts à concrétiser

    Par L'Economiste | Edition N°:232 Le 30/05/1996 | Partager


    Dans le but de créer des relations de partenariat entre les entreprises marocaines et étrangères, l'Office de Développement Industriel a organisé, en collaboration avec l'ONUDI, le Forum de l'investissement à Casablanca. Pour ce partenariat, un allégement de la pression fiscale a été réalisé au niveau de la charte d'investissement.


    Plus de 300 rendez-vous d'affaires entre des investisseurs marocains, au nombre de 87, et leurs homologues étrangers, au nombre de 83, venus de 22 pays, ont été établis lors du Forum d'investissement à Casablanca. L'objectif de ce Forum, tenu du 14 au 16 mai, consistait dans l'organisation de discussions d'affaires individuelles entre industriels marocains et investisseurs étrangers. Pour faciliter la mise en place du Forum, l'ONUDI a fait appel à un programme informatique qui a fixé les rendez-vous pour plus de 40 rencontres individuelles simultanément.
    Par ailleurs, 323 rencontres ont été organisées par le système informatique. Plusieurs autres rendez-vous ont eu lieu par l'intermédiaire d'investisseurs étrangers, de banques et autres organisations. L'analyse des formulaires, remplis par les participants, relatifs aux rencontres individuelles montre que 76% de ces participants ont déclaré que les projets discutés seront négociés ultérieurement. D'où la possibilité de réalisation, dans les mois à venir, d'un bon nombre de projets ayant été discutés lors du Forum. Le suivi du Forum sera assuré par les autorités marocaines et l'ONUDI avec le soutien du programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

    Le Forum a été organisé au Maroc par l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) conjointement avec le Ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat et l'Office pour le Développement Industriel (ODI). Les activités préparatoires relatives à ce Forum ont débuté l'année dernière après la visite de M. Thomas Abela, coordinateur régional pour le programme de promotion de l'investissement pour l'Afrique au sein de l'ONUDI, qui a établi un programme de travail avec les partenaires de l'ONUDI, le MCIA et l'ODI.
    A cet effet, le département technique de l'ODI a identifié les entreprises marocaines pour le Forum et la préparation des fiches de projets, aidé par un consultant international de l'ONUDI. 60 projets de qualité, seulement, ont été retenus parmi 120. De plus, 26 entreprises marocaines supplémentaires ont été identifiées comme étant de bons partenaires potentiels et ont été comprises dans la campagne de promotion. L'ONUDI, elle, a fait la promotion du Forum à travers ses services dans 12 capitales des pays industrialisés, grâce à une vaste campagne de publicité dans les principaux journaux internationaux, les journaux financiers des pays ciblés ainsi que par le biais de bureaux de consultants. Le Forum a connu la présence de 67 entreprises étrangères venant de 22 pays différents. Cependant, les pays étrangers dont la représentation a été la plus importante sont l'Espagne (23 sociétés), la France (14), l'Italie (10) et les USA (7). Etaient aussi présents au Forum 38 représentants des organisations de soutien à l'investissement , dont les banques et les chambres de commerce et d'industrie. Aussi faut-il signaler que le nombre des participants actifs au Forum a atteint un total de 207.

    Objectifs du Forum


    Ce Forum visait à développer et à renforcer les échanges entre le Maroc et les nombreux pays représentés, dans le cadre d'un partenariat entre les hommes d'affaires marocains et étrangers. L'objectif était de permettre à des entreprises marocaines porteuses d'un projet d'investissement industriel de rencontrer des partenaires étrangers préalablement identifiés et discuter avec eux des possibilités de partenariat, de prise de participation, de transfert de technologie ou autres pouvant contribuer à la réalisation de leur projet. De plus, le Maroc s'est doté d'un dispositif d'incitation à l'investissement, "la charte de l'investissement", mieux adapté aux attentes des milieux d'affaires. En ce sens, il y a eu une exonération totale des prélèvements fiscaux à l'importation du matériel de production pour les entreprises exportatrices, et partielle pour celles exerçant dans les autres secteurs d'activité. D'autres mesures telles que la réforme du code de commerce et la loi sur les sociétés anonymes visent la mise en place d'un environnement juridique adéquat à même de favoriser l'investissement et le partenariat. En effet, les formalités administratives ont été assouplies afin de faciliter l'établissement des entreprises étrangères sur le territoire marocain, indique M. Mohamed El Maâroufi, chef du département des Relations extérieures et de l'Information à l'ODI. L'objectif étant d'augmenter la part du Maroc au sein du flux des investissements étrangers qui sont passés de 153 milliards de Dollars (1$=8,88 DH) en 1993 à 173 milliards en 1994.

    Rafik IKRAM

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc