×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Forum de Carthage sur l’investissement
Deux jours pour mieux vendre la Tunisie
De notre correspondante à Tunis, Yousra Mahfoud

Par L'Economiste | Edition N°:2796 Le 11/06/2008 | Partager

. La 10e édition les 12 et 13 juin . Un mot d’ordre: renforcer l’image du pays en tant que destination privilégiée pour les IDEC’EST demain que s’ouvre la dixième édition du Forum de Carthage sur l’investissement. Un événement organisé par l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA-Tunisia) sous le thème «L’intégration dans la zone euromed, levier de l’attractivité du site Tunisie» et qui s’achèvera le 13 juin.Au fil des ans, ce forum est devenu l’un des rendez-vous les plus prisés des décideurs et opérateurs économiques intéressés par la dynamique que connaît la Tunisie dans son espace euro-méditerranéen. Comme à l’accoutumée, le forum réunit le ghota économique et financier de plusieurs pays. Il s’agit d’un rendez-vous annuel des hommes d’affaires en quête d’opportunités d’investissement dans le pays. Arrivent en tête, l’environnement favorable aux affaires, la législation conforme aux exigences internationales, le libre transfert des bénéfices des capitaux investis, la qualité des ressources humaines, l’infrastructure… Cet événement permet ainsi de mieux présenter la Tunisie sous ses différentes spécificités. Une opération de séduction tous azimuts en direction des investisseurs venus prospecter et découvrir les éventuelles opportunités. Un seul mot d’ordre: renforcer l’image de la Tunisie en tant que destination privilégiée pour l’investissement extérieur. Chiffres et arguments à l’appui, les Tunisiens vanteront, deux jours durant, les succès de l’économie du pays. Actualité oblige, les participants se pencheront sur les nouvelles opportunités d’affaires résultant de l’intégration du pays dans l’espace euromed, à travers notamment la mise en place effective, dès le 1er janvier 2008, de la zone de libre-échange avec l’Union européenne et les différents avantages résultant des accords multilatéraux et bilatéraux.Outre le thème principal, deux ateliers de travail sont prévus. Le premier devra concerner la dynamique du secteur des industries mécanique, électrique et électronique (IMEE). Une branche qui enregistre des performances non négligeables sur les marchés internationaux. L’émergence de l’industrie des équipements aéronautiques en Tunisie sera aussi au programme. Ce premier thème devra connaître des témoignages d’investisseurs étrangers. Le second atelier sera animé par des opérateurs tunisiens et étrangers et mettra en exergue les facteurs d’attractivité tunisienne dans le domaine des activités à haute technicité, notamment liées aux différentes formes d’ingénierie, au développement des compétences en informatique, en banque, finance ou gestion des données. Notons que l’édition 2007 du Forum de Carthage a regroupé près de 1.000 participants représentant 23 nationalités. Cette année, l’on s’attend à une forte affluence. De plus, des rendez-vous ciblés interentreprises permettront aux participants de développer des relations de partenariat avec les opérateurs tunisiens.


Importante évolution

CES dernières années, les investissements directs étrangers (IDE) ont enregistré en Tunisie une évolution qualifiée d’importante. Ils représentent 18,5% des investissements productifs, génèrent le tiers des exportations et le 1/5 du total des emplois, selon les données de l’Agence de promotion de l’investissement extérieur «FIPA-Tunisia». La prépondérance de l’investissement étranger se traduit dans le secteur manufacturier. La France, l’Italie, l’Allemagne, la Grande Bretagne, l’Espagne et les USA sont les principaux pays investisseurs. A fin 2007, 2.895 entreprises étrangères ou à capital mixte sont opérationnelles en Tunisie et emploient 290.985 personnes.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc