×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Formation: Une convention pour soutenir le tissu associatif

Par L'Economiste | Edition N°:2794 Le 09/06/2008 | Partager

. 50 .000 cadres pour gérer plus de 40.000 organisations. Le recyclage des diplômés chômeurs au menu LA mise en œuvre de l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain) a créé un besoin au niveau du marché de l’emploi dans le domaine social. Ce besoin est estimé actuellement à 50.000 postes de travail pour renforcer les capacités d’encadrement et de gestion de plus de 40.000 associations ainsi que certaines institutions en relation avec le secteur. Pour accompagner cette dynamique au niveau de la formation des ressources humaines, une convention de partenariat a été conclue, jeudi dernier, entre le ministère de l’Emploi et l’Institut de formation des agents de développement (Ifad). «L’objectif est de développer le professionnalisme et l’expertise dans les domaines qui touchent le travail associatif», souligne Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Par cette convention, le ministère s’est engagé à mettre à la disposition de l’Ifad des espaces et des locaux au sein de l’Institut national de l’emploi et de prévoyance sociale de Rabat. «Auparavant, pour réaliser nos programmes de formation, nous étions obligés de recourir à la location de salles auprès du privé», souligne Kamal Lahbib, directeur de l’institut. Signalons que ce dernier a été crée il y a deux ans avec une première promotion de 50 cadres lancée à partir de l’année scolaire 2007/2008. «Avec un domicile fixe, on envisage d’augmenter l’effectif des lauréats de notre établissement à 100 personnes à partir de septembre prochain», indique Lahbib. Ces derniers vont bénéficier d’un programme de formation intensif pendant une durée de 6 mois. Pour la population cible, on distingue trois catégories. La première concerne les cadres du tissu associatif qui ont besoin d’une formation pratique en matière de gestion et de comptabilité nécessaires pour assurer un bon fonctionnement des associations, sachant bien que certaines sont dotées de fonds colossaux accordés par l’Etat et d’autres organismes locaux ou étrangers. La deuxième catégorie visée, ce sont les cadres des institutions comme les collectivités locales et les départements ministériels impliqués dans le travail associatif. Sur ce point, il faut noter que, dans le cadre de cette convention, l’Ifad se chargera d’organiser des cycles de formation au profit du personnel du ministère de l’Emploi. La dernière composante est formée des diplômés chômeurs qui ont un niveau bac+4. Pour Lahbib, cette formation est un passage obligé pour permettre à ces jeunes d’intégrer le marché du travail. Notons enfin que des promesses ont été formulées par le ministre pour accompagner par la suite le projet de certification des diplômes de l’Institut.


Fiche technique

L’IFAD est le fruit d’une action citoyenne lancée depuis deux années par des acteurs associatifs marocains avec l’aide d’autres personnes du monde universitaire. Son objectif est de participer au développement démocratique et participatif par le renforcement des capacités des acteurs de développement. Pour son fonctionnement, l’établissement reçoit le soutien des institutions publiques marocaines, tout comme il bénéficie de l’appui de certains organismes étrangers tels le Pnud et l’Université libre de Bruxelles. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc