×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Formation: Toyota et l'OFPPT signent une deuxième convention de partenariat à Fès

Par L'Economiste | Edition N°:531 Le 17/06/1999 | Partager

· Après Casablanca, le Toyota Technical Education Program s'installe à Fès

· 54 diplômés de cette formation à Casablanca

Après Casablanca, Toyota récidive à Fès. Le T-TEP (Toyota Technical Education Program) lancé le 6 février 1998 à Casablanca(1) s'installe à l'ISTA (Institut Spécialisé en Technologie Appliquée). La convention de partenariat a été signée le 16 juin entre MM. Mohammed Messaoudi, directeur général de Toyota du Maroc, et Mohammed Filali, directeur de l'ISTA. Ce partenariat a pour objectif d'assister les instituts de formation dans l'établissement des programmes, la formation des formateurs, ainsi que la fourniture d'équipements. Il entre également dans le cadre de l'amélioration du service après-vente de la firme.
L'Institut supérieur de Casablanca a formé jusque-là 54 stagiaires qui doivent d'ailleurs recevoir leur diplôme à la fin de ce mois. Toyota du Maroc a investi près de 100.000 Dollars (un million de DH) pour l'équipement des ateliers de formation de l'ISTA. "Nous avions dépensé autant pour le centre de Casablanca", précise M. Messaoudi, en ajoutant que chaque année une somme supplémentaire doit être allouée à la formation continue des formateurs, qui doivent suivre l'évolution des technologies nouvelles. La filiale saoudienne (appartenant au groupe Abdellatif Jameel), dont le Maroc relève, participe au financement de cette formation.

Fès a été choisie comme deuxième étape après Casablanca vu le nombre important de véhicules de marque Toyota et notamment de type Hi-Lux, a indiqué un responsable de l'entreprise. Le cours sur les simulateurs de diagnostic des moteurs équipant les véhicules Toyota constitue un des points-phares de la formation.
Par ailleurs, une trentaine de manuels concernant les différentes parties et technologies des véhicules sont mises à la disposition des élèves, les cours étant enrichis de séances vidéo. Toyota du Maroc ne compte pas s'arrêter là. Il est prévu d'ouvrir plusieurs succursales et ce, pour étendre la couverture du territoire national. La prochaine sera lancée à Rabat au mois d'octobre prochain, celle de Fès suivra début 2000 et celle d'Agadir durant la deuxième partie de l'année.
Pour rappel, la compagnie japonaise Toyota Motor Corporation a lancé le programme T-TEP en 1990 dans 22 pays. Près de 30% des diplômés du T-TEP ont été recrutés, entre 1990 et 1997, à leur sortie d'école par Toyota. A fin 1998, plus de 300 centres ont été créés dans 48 pays. Le Maroc est le deuxième pays avec l'Afrique du Sud à disposer de ces centres de formation spécialisée. Le troisième groupe automobile mondial confirme ainsi sa volonté d'avoir un personnel technique qualifié pour l'entretien et les réparations de ses véhicules.

Wissal SEGRAOUI

(1) Cf L'Economiste du 26 février 1998.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc