×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Formation: Nouveau partenariat avec IBM

Par L'Economiste | Edition N°:2759 Le 18/04/2008 | Partager

. Il s’agit des premiers centres d’innovation en Afrique. Accès aux technologies, assistance, formation... les avantagesDu concret. A peine sa nouvelle stratégie TI présentée, Ahmed Reda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies de l’information a signé mercredi dernier la convention «Morocco Innovation Initiative» avec IBM. Le Maroc est le premier pays d’Afrique à signer ce genre de convention avec la multinationale. «C’est un bon exemple de partenariat public/privé », a déclaré le ministre devant de nombreux Executives de la firme IBM ayant fait le déplacement à Casablanca. «J’étais toujours pour la création de synergies, nous allons le faire», ajoute-t-il. Son plan stratégique pour la transformation du Maroc en société de l’information est sur le bon chemin (cf, www.leconomiste.com). «Cette convention a pour objectif de créer le cadre et les conditions de l’innovation dans les secteurs clés de l’économie», a indiqué à cette occasion Abdallah Rachidi Alaoui, PDG IBM Maroc. Priorité est également donnée à la recherche-développement, l’innovation et les compétences. «Un comité commun composé d’experts des secteurs publics, privés, des universités et d’IBM sera chargé d’élaborer une stratégie nationale de l’innovation», fait-il savoir. D’ailleurs, un sommet de l’innovation, «Morocco national innovation summit », se tiendra au 4e trimestre 2008.En marge de la signature de cette convention, Chami a inauguré au siège d’IBM Maroc à Casablanca, deux centres IBM à savoir «IBM Innovation Center» et «Technical Exploration Center» (TEC). Le budget de cette opération est estimé au départ à près de 5 millions de DH. «La valeur n’est pas dans le financement mais dans le réseau partagé», précise Chami.A travers ces centres, IBM souhaite accompagner les entreprises des secteurs privé et public en vue de concevoir des solutions innovantes. Il s’agit aussi d’une plate-forme de commerce. L’intérêt serait d’ouvrir ces centres aux universités, aux écoles d’ingénieurs et aux centres de formation. Ainsi, «IBM Innovation Center» propose aux partenaires commerciaux, éditeurs de logiciels et intégraux d’IBM, d’accéder sans frais aux ressources matérielles et logicielles et de bénéficier de multiples avantages (accès à toutes les technologies IBM: logiciels, plates-formes, Hardware...) et une assistance technique personnalisée.De son côté, le «Technical Exploration Center» se veut un centre de séminaires où IBM Sotfware Group met gratuitement à la disposition de ses clients et partenaires des ressources de hautes technologies. Ce centre a été pensé et conçu dans l’objectif de permettre d’acquérir rapidement une expérience pratique sur les dernières technologies et solutions IBM.


Réseau mondial

Ces centres permettent à la fois un accès à un réseau mondial d’experts et d’architectes IBM et un point de contact entre les partenaires et les clients dans la zone Afrique du Nord et de l’Ouest. IBM compte aujourd’hui 43 IBM Innovation Center et plus de 70 TEC à travers le monde dont 23 IBM Innovation Center et 25 TEC en Europe.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc