×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fonds de garantie: Les ambitions du Paigam

Par L'Economiste | Edition N°:1509 Le 30/04/2003 | Partager

. Objectif: A l'horizon 2010, soutenir un volume d'investissements de l'ordre de 9 milliards de DHSix mois après son lancement, le Paigam (programme d'appui aux institutions de garantie) compte dynamiser son activité au Maroc. «Notre phase de démarrage étant achevée, nous voulons passer à la vitesse de croisière«, a souligné Sylvain Dauban, directeur du projet. Une conférence de presse a été tenue le 28 avril sur le rôle de ce programme, ses apports et ses perspectives à l'horizon 2010. Selon le directeur du Paigam, l'objectif de ce programme de la Commission européenne étant «de faciliter l'accès au crédit aux PME-PMI à travers un schéma de garantie fiable, afin qu'elles puissent réaliser des investissements de mise à niveau à moyen et long termes«. Ce qui permettra également de développer la capacité financière et technique des institutions de garantie ainsi qu'une meilleure maîtrise du risque bancaire et un développement de l'activité crédit. Les capitaux alloués sont destinés à contre-garantir les risques sur les crédits accordés par les banques aux PME. Ce fonds de contre-garantie, d'un montant qui s'élève à 30 millions d'euros, est engagé sur une durée de huit ans. La contre-garantie Paigam, une sorte de réassurance, couvre 50% des crédits alloués par les banques aux entreprises. Une fois la demande de crédit de la PME déposée auprès de la banque, cette dernière demande une garantie à l'institution de garantie. Après acceptation, le fonds ou institution de garantie demande une contre-garantie au Paigam et transmet le dossier validé à la banque. Une fois les critères respectés, le Paigam valide à son tour le dossier et le transmet à l'institution de garantie. L'octroi et la gestion des garanties ainsi que leur suivi se feront par le biais de deux fonds partenaires du Paigam, notamment la Caisse centrale de garantie (CCG) et Dar ad Damane.Entre-temps, l'entreprise devrait répondre à un certain nombre de critères d'éligibilité mis en place par le programme de la Commission européenne. En principe, le délai de traitement varie entre 15 jours et un mois. Parmi les conditions à remplir, la PME doit exister depuis au moins deux ans. «Dans un an, même les dossiers de PME en création devraient être pris en charge«, a annoncé le directeur du Paigam.Autre condition à remplir, le promoteur doit faire un apport minimum de fonds propres de l'ordre de 20% de l'investissement total contre 30% auparavant. Ensuite, l'entreprise devrait présenter un total bilan inférieur ou égal à 50 millions de DH. Bien entendu, les PME-PMI ciblées doivent de préférence opérer dans le secteur industriel. Toutefois, des secteurs ne sont pas concernés, notamment ceux de la pêche, l'exploitation agricole ou encore l'armement. Par ailleurs, les crédits ne seront accordés que pour des investissements supérieurs à 1 million de DH. Quant à la durée du crédit, elle est de dix ans avec une possibilité de trois années de différé. A fin mars dernier, les contre-garanties accordées par le programme ont atteint les 37,5 millions de DH sur un total d'investissements de 143 millions de DH, dont 84 millions de crédits bancaires. A aujourd'hui, les actions du fonds s'élèvent à 50 millions de DH au titre de contre-garantie. Au terme de cette première année d'existence, les interventions du programme tablent sur un appui financier de l'ordre de 100 millions de DH. Compte tenu de l'effet revolving, le Paigam table sur le soutien d'une valeur d'investissement de l'ordre de 9 milliards de DH.Amin RBOUB

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc