×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Flambée de la farine
Gel des droits de douane pour les blés

Par L'Economiste | Edition N°:2611 Le 17/09/2007 | Partager

. Objectif: Maintenir le prix de la farine au seuil de 3,50 DH/kg Tout le gotha de l’approvisionnement et de la transformation des blés était au rendez-vous de la rencontre prévue avec le Premier ministre vendredi dernier. Négociants en grains et minotiers étaient en effet nombreux à faire le déplacement à Rabat. Et pour cause ! Parer au plus urgent pour désamorcer la spirale de la hausse qui a gagné le pain après avoir été généralisée aux farines toutes catégories confondues. Deux jours auparavant, le ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, Talbi Alami, recevait le Syndicat unifié des boulangers pâtissiers. Histoire de pousser les boulangers à revenir sur l’augmentation de prix du pain en attendant l’issue des négociations avec les minotiers. Et le ministre délégué a même fait miroiter l’octroi d’une subvention. En fait, déclare un membre de la Fédération nationale de la minoterie, une seule question a dominé les débats de la réunion de vendredi : le maintien du prix de la farine dans les limites observées avant la hausse. A signaler que la réunion s’est déroulée en l’absence du Premier ministre et des représentants du département des Finances. Seuls étaient présents, aux côtés du ministre délégué et du ministre de l’Agriculture Mohand Laenser, deux représentants de l’Intérieur. «Aussi prétendre à la prise d’une décision prompte et exécutoire dans l’immédiat relève-t-il de l’illusoire», commente un importateur de céréales. Encore plus lorsqu’il s’agit d’octroyer des subventions. Au demeurant, les minotiers avaient comme position préalablement établie d’exiger la levée de la distinction entre la farine dite libre et la farine nationale. Traduisez: la suppression de la farine subventionnée. Et si elle doit rester, disent-ils, il vaudrait mieux l’accorder aux blés. Pour les boulangers, le niveau des prix de la farine se situant entre 4,50 DH (sortie usine) et 4,70 DH/kg (prix de gros) se traduit par une augmentation du prix de revient de 0,30 DH le pain de 200 g, rien qu’au titre de la matière première. Aussi ont-ils fait savoir au ministre délégué que, dès que la farine franchit la barre de 3,50 DH/kg, ils porteraient le prix à 1,50 DH pour un poids de 160 g, ce qui est déjà le cas. Pour satisfaire à cette condition, les minotiers exigent à leur tour un quintal de blé au prix répondant à la demande du boulanger. D’où le problème de financement du différentiel résultant de la hausse des prix sur le marché international, lequel est sujet à fluctuations (voir aussi article page 19). Ainsi, divers scénarios, prévoyant notamment l’intervention sur certaines charges, ont été mis sur le tapis. De même que la possibilité de livrer les boulangeries en farine subventionnée. Voies qui seront explorées lors de prochaines réunions. Une seule solution a fait l’unanimité, la suspension des droits de douane pour les blés. Avec effet immédiat pour activer le lancement des achats. A. G.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc