×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Fin de règne du dollar sur l’économie cubaine

Par L'Economiste | Edition N°:1885 Le 28/10/2004 | Partager

. Dès le 8 novembre le dollar n’est plus accepté, sauf pour les touristesLe président Fidel Castro a annoncé le 25 octobre la fin de plus d’une décennie de règne du dollar sur l’économie cubaine, une mesure qui prendra effet le 8 novembre, officiellement destinée à résister aux effets de l’aggravation de l’embargo américain. Le chef de l’Etat cubain a fait lire à la télévision par son secrétaire particulier un long communiqué de la Banque centrale de Cuba (BCC) annonçant la fin des transactions en dollars dans l’île à compter du 8 novembre prochain. «En ce moment, nous sommes en position d’annoncer officiellement qu’à partir du 8 novembre, le peso convertible commencera à circuler en substitution du dollar américain sur tout le territoire national», a déclaré Carlos Valenciaga, devant plusieurs hauts dignitaires du régime, dont le vice-président du Conseil d’Etat (gouvernement) Carlos Lage et le chef de la diplomatie cubaine, Felipe Perez Roque. A partir du 8 novembre, «le dollar ne sera plus accepté dans nos commerces en devises, qui ne prendront plus que des pesos cubains convertibles», poursuit le communiqué de la BCC. Fidel Castro a ainsi mis fin à plus d’une décennie de règne du dollar, réautorisé dans l’île le 13 août 1993 après plus de 30 ans d’interdiction, en raison de l’effondrement de l’économie cubaine qui avait suivi la disparition du bloc communiste européen. Trois monnaies circulent à Cuba: le dollar, le peso convertible, une monnaie spéciale introduite en 1995 qui s’échange au taux de un pour un avec le dollar et s’utilise dans les magasins vendant en dollars, et le peso cubain, le plus courant, qui s’échange à 26 pesos pour un dollar, exclusivement réservé au marché interne pour Cubains, fortement subventionné. . Peso convertibleAinsi, un touriste étranger peut indifférement payer ses achats à Cuba en dollars ou en pesos convertibles dans les magasins qui vendent en dollars (seuls bien achalandés) tandis qu’un Cubain, pour y avoir accès, devra changer ses pesos en dollars ou en pesos convertibles, au taux de 26 pour un. «Cela ne signifie pas que la détention de dollars ou d’autres monnaies sera pénalisée. La population peut détenir n’importe quelle quantité de dollars sans que cela constitue un délit», ajoute le communiqué de la BCC. Après le 8 novembre, les dollars en circulation s’échangeront (moyennant une taxe de 10%) contre des pesos convertibles dans les établissements de change, les banques ou les magasins qui vendaient jusque-là en dollars, selon le communiqué. En l’absence de chiffres officiels, les experts estiment à plusieurs centaines de millions de dollars le montant des billets américains circulant à Cuba. «Tous ceux qui possèdent des dollars disposent de deux semaines pour exercer leur droit à les changer en pesos convertibles au taux de un pour un, sans taxe», ajoute la BCC. Cette taxe de 10% «servira de compensation aux risques et aux coûts infligés à l’économie cubaine par la manipulation des dollars du fait des mesures du gouvernement américain qui veut empêcher notre pays d’utiliser les dollars comme monnaie à des fins commerciales normales», peut-on encore lire dans le communiqué. La fin du dollar a été décidée officiellement en raison du durcissement de l’embargo américain contre Cuba, à l’oeuvre depuis le mois de juin dernier, marqué notamment par une pression accrue de l’administration américaine sur les transactions en dollars réalisées par l’île sur les marchés internationaux, selon le communiqué.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc