×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Fiat: Deux plans pour un redémarrage

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. Après l'ex-PDG de Telecom Italia, c'est le patron de Hopa qui se dit prêt à investir. Emilio Gnutti souhaiterait participer à une recapitalisation de Fiat Auto, sans en prendre les commandes Délaissé il y a encore deux semaines, Fiat suscite désormais de nouvelles convoitises. En chute libre à la fin 2002 avec une perte historique en Bourse de 56% sur l'ensemble de l'année, contraint de mettre en chômage technique de longue durée un quart de ses effectifs en Italie, le constructeur de Turin pourrait en effet être l'objet d'une bataille de repreneurs. En confirmant publiquement la semaine dernière qu'il lorgnait la firme automobile, l'ancien patron d'Olivetti et de Telecom Italia, Roberto Colaninno, a ainsi provoqué un regain d'intérêt pour l'entreprise. Dans un entretien accordé au quotidien la Repubblica mercredi dernier, celui-ci indiquait: “Selon moi, la relance de Fiat est possible, elle est vitale pour le pays, et c'est une opportunité extraordinaire pour un entrepreneur.” Affirmant que son projet était industriel et non financier, Colaninno se déclarait disposé à mettre personnellement de l'argent dans l'affaire, entre 1 et 2 milliards d'euros. Ce dernier propose aux Agnelli un pacte d'actionnaires dans lequel la famille de Turin conserverait toujours “au moins une action de plus que lui”. Mais, en échange, l'homme d'affaires souhaite avoir le volant en main en tant qu'administrateur délégué. Sans révéler les détails de son plan, il a, par ailleurs, indiqué qu'il entendait maintenir des rapports avec l'Américain General Motors, qui détient déjà 20% du capital de Fiat Auto. Avant même d'avoir présenté son projet aux actionnaires, Roberto Colaninno soutenait dans la Repubblica: “Je voudrais bien savoir comment on pourra le refuser (...). Je ne dis pas que je suis le meilleur sur le marché, ni même que je suis l'unique à avoir des idées [pour Fiat] mais une chose est sûre, pour le moment, je suis le seul à être prêt à investir concrètement”.C'était sans compter avec le rapport du banquier Guido Roberto Vitale, qui prévoit une intervention de l'Etat dans le capital de Fiat, et surtout avec la proposition d'Emilio Gnutti, ancien allié de Colaninno dans l'OPA réussie d'Olivetti sur Telecom Italia, en 1999. L'homme d'affaires de Brescia serait lui aussi sur les rangs. Gnutti, patron du holding Hopa, serait disposé à n'investir dans l'opération que 500 millions d'euros. Mais disposerait d'autres atouts. D'une part, il aurait l'intention de se présenter à Turin dans le costume du chevalier blanc. En clair, il participerait à une recapitalisation de Fiat Auto sans vouloir en prendre les commandes. En outre, Gnutti n'est pas considéré, à la différence de Roberto Colaninno, comme un proche de l'ancien président du Conseil démocrate de gauche Massimo d'Alema. Au contraire. Mediaset, le groupe de communication du chef de gouvernement, Silvio Berlusconi, est même actionnaire de Hopa à hauteur de 5,4%. Les banques créancières de Fiat et le président du Conseil auraient déjà rencontré Emilio Gnutti au cours des derniers jours. Reste donc à savoir en quels termes réagira l'actuel administrateur délégué de Fiat Auto, Alessandro Barberis, face aux avances de l'homme d'affaires de Brescia. Soutenant la poursuite du plan de restructuration mis au point par les banques créancières, il avait rejeté les offres de service de Roberto Colaninno en déclarant: “La meilleure façon d'aider Fiat est d'acheter ses voitures.”Eric JOZSEFSyndication L'Economiste-Libération (France)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc