×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival Timitar
Franc succès de la deuxième édition

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. Plus de 600.000 spectateurs étaient au rendez-vous . Un presque zéro faute pour les organisateurs LE rideau est tombé sur la deuxième édition du festival Timitar d’Agadir samedi dernier après huit jours de fête réussie. Pour le dernier soir, Iness Mezel, une chanteuse aux origines kabyle et franco-italienne, à la voix chargée d’émotion, a partagé le plateau de la Place Al Amal avec les artistes amazighs El Houssaine Kili, Hamid Inerzaf et la Brésilienne Marcia Short. Comme tous les autres précédents soirs du festival, la fête battait son plein, et le public était au rendez-vous, encore plus nombreux et applaudissant chanteurs et musiciens. C’était ainsi tous les soirs de la manifestation. Les spectacles des célèbres Nass Al Ghiwane, du maestro Moha ou Hamou Zayani Achibane qui n’est plus à présenter, du chanteur ivoirien Alpha Blondy, sans oublier le chanteur Faudel, ont particulièrement été pris d’assaut. La place Al Amal était à chaque fois bondée, c’était hallucinant! Du jamais-vu dans la ville. Le public était en transe chaque soir. Cependant, pour le bonheur des organisateurs, aucun incident majeur n’a été enregistré grâce à une grande mobilisation des forces de l’ordre et un fort soutien des autorités locales. Dans la réussite de cette manifestation, le public est un élément fort. En effet, si sa participation massive a été provoquée par le désert culturel dont souffrait jusqu’à présent la station balnéaire, le plateau inédit d’artistes programmés, agrémenté de nouveautés produites par le festival, est de même pour beaucoup dans leur réaction positive. Celle-ci a été aussi suscitée par l’organisation parfaite du festival. Les organisateurs, il est vrai, ont été à la hauteur et on aurait presque envie de leur attribuer un zéro faute. Reste maintenant que cet événement qui a à peine deux ans prend son envol et se confirme, et surtout ne pas tomber dans le vide culturel car la ville a d’autres atouts à prévaloir que son côté balnéaire. Il s’agit également d’utiliser ce rendez-vous pour doper le taux d’activité touristique de la cité à une période creuse. Pour cela, il est nécessaire d’accompagner l’opération par plus de promotion longtemps à l’avance sur les marchés émetteurs et proposer des packages avion plus hôtels pour encourager les touristes à venir plus nombreux. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc