×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival musical à Laâyoune

Par L'Economiste | Edition N°:2901 Le 13/11/2008 | Partager

. Participation de 200 artistes marocains et étrangers. La culture et les traditions locales seront valoriséesLaâyoune fait sa promotion avec la tenue de la deuxième édition du Festival international «Rawafid Azawane», qui va démarrer demain 14 novembre et se poursuivra jusqu’au 17. Organisé à l’initiative conjointe de l’association Synergie Sakia Al Hamra, la wilaya de Laâyoune et le ministère de la Culture, ce festival a pour thème «Lumières du désert et rythmes du monde». Son objectif est de combler un manque au niveau culturel dans la région. Il s’agit aussi d’attirer des touristes marocains et étrangers, de promouvoir la ville, et de contribuer à son développement économique et social. C’est ce qu’explique Hajbouha Zoubeïr, présidente de l’association Synergie Sakia El Hamra. Le festival va durer quatre jours, au cours desquels 4 scènes abriteront les concerts: le Palais des Congrès, où se tiendra l’ouverture officielle du festival, la place du Mechouar réservée aux soirées artistiques, la place El Mersa et la place Oum Saad. Les organisateurs annoncent la participation de près de 20 troupes, soit plus de 200 artistes qui viendront de plusieurs pays. Parmi les artistes invités figurent Saber Rebaï, Samira Saïd, Kamal Ben, Mahmoud Fadl, Hoba Hoba Spirit, Haja Madagascar, Darga, Saïda Charaf et Ali Ajraoui. Parallèlement aux concerts, sera organisé un concours de poésie, avec la participation de poètes hassani originaires de la région. Au programme également, un concours de chant et d’instruments traditionnels de musique pour les jeunes de moins de 15 ans, avec pour objectif de sauvegarder les traditions musicales locales. Près de 300.000 visiteurs sont attendus, sachant que la première édition l’année dernière en avait attiré environ 200.000, soutiennent les organisateurs. Aujourd’hui, la capacité d’hébergement de la ville est insuffisante pour loger autant de monde, mais d’après Hajbouha Zoubeïr, «des manifestations comme le festival Rawafid vont certainement contribuer à attirer des investisseurs dans la région afin que davantage d’hôtels soient construits sur place». A noter que le budget alloué au festival est de 6 millions de DH, un montant collecté grâce à la contribution des collectivités locales, de l’Agence du Sud, le ministère de la Culture, le ministère du Développement social. De nombreux opérateurs privés sont également partenaires de l’événement. Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc