×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Festival du film de Marrakech: Ces stars qui font le faste du cinéma

    Par L'Economiste | Edition N°:2417 Le 07/12/2006 | Partager

    * Pour vivre heureux, vivons cachés. Mais ce n’est pas l’adage de tout le monde. Dans le monde du 7e art , il faut au contraire faire son cinéma. En clair, se faire voir pour ne pas être oublié par le public. Il faut de tout pour faire du cinéma et tout autant pour réussir un festival * Le festival continue d’émouvoir Amina Rachid, elle, l’habituée de cette messe de cinéma. Heureusement que son mari, Abdellah Chekroun, écrivain, est là pour la retenir quand elle trébuche* Une nouvelle production et un retour au théâtre. Ce sont les nouveaux projets  de Faouzi Bensaïd (au centre).  Son film What Wonderful au FIFM a exigé beaucoup de travail et de préparation. Le fait que ce film ait été choisi dans la compétition, cette année, lui fait -bien entendu- plaisir. Mais au-delà de l’enjeu et un trophée en perspective, le plus important est que les films marocains présentés cette année soient de grande qualité* Personne ne pourra dire que les Marocains n’ont pas de goût en matière d’habillement. Cette année, la fédération des stylistes marocains a notamment veillé au grain. Fatima Nouali, présentatrice d’émissions de TV et maîtresse de cérémonie du FIFM en 2005, avait une tenue particulièrement élégante * Aux bras du vice-président du FIFM, Nourredine Saïll, une Nadia Larguet rayonnante et très attentive aux objectifs des photographes.Le couple ne sait plus ou donner la tête. A défaut, c’est dos à dos qu’il monte les marches* Hasard de calendrier ou pas? En tout cas, Arthur a bien choisi son moment pour faire son one-man-show, intitulé «Arthur en vrai». En effet, tous ses copains du show-biz français qui sont à Marrakech étaient au spectacle mardi soir. La salle était comble. Le public a apprécié les mésaventures de Jacques, le héros d’Arthur* Actrice engagée, Susan Sarandon refuse souvent de se rendre aux rencontres cinématographiques de cinéma. Exception faite cette année pour le FIFM qui lui a rendu hommage. Un geste qu’elle apprécie. Elle fait aussi honneur au caftan traditionnel* A la montée des marches, il n’y a pas que les artistes, des banquiers aussi font partie du people du FIFM. Abdelaziz Tazi (SGMB) et son épouse* Debbouze s’est «confié» une mission cette année: donner un coup de pouce aux artistes marocains. Après la petite phrase en cérémonie «Merci à Abderraouf», le voici côte à côte avec Mohamed Majd. Gestes de stars

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc