×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival des musiques sacrées
Jessye Norman en ouverture

Par L'Economiste | Edition N°:2793 Le 06/06/2008 | Partager

. Chants, débats, expositions... au menu de cette 14e édition C’est ce vendredi 6 juin que démarre la 14e édition du Festival des musiques sacrées de Fès. Dix jours durant, toute la ville vibrera au rythme des chants sacrés et musiques soufies. L’enveloppe dédiée avoisine les 13 millions de DH, d’après les organisateurs. De fait, la manifestation, qui se tient sous le thème «Les voies de la création», promet de grands moments d’inspiration et de ferveur. A Bab-Makina, c’est la star américaine Jessye Norman qui anime le spectacle d’ouverture. Un spectacle qui se déroule à guichets fermés, et devant de grandes personnalités. Y figurent, à côté de SAR la princesse Lalla Salma, le couple Chirac et la princesse autrichienne de la famille Habsbourg. Parmi les artistes qui participent au festival, l’Orchestre lyrique régional Avignon Provence (France), la Roza Enflorese (Belgique), Abdelwahab Doukkali qui a préparé un répertoire spécial pour le festival. Il y a également Cantus Colln (Allemagne), Majda Al Roumi (Liban), Madhup Mudgal (Inde). Puis, le Sénégalais Ismaël Lô se produira en clôture du festival, avec la confrérie Hmadcha de Fès. Enfin, la vedette la plus attendue, Mohamed Abdou de l’Arabie Saoudite qui se produira gratuitement. Cette édition est par ailleurs marquée par toute une programmation novatrice et inédite. A travers notamment «La Nuit des chants sacrés afro-américains et soufis». Le public découvrira aussi «Les 7 dernières paroles du Christ», sur une musique de J. Haydn, qu’interprétera le quatuor Ysaÿe. Egalement au programme, un important volet dédié à la danse qui se déploiera entre tradition et modernité. Y participeront, «Panti Pusaka Budaya», qui présentera les danses traditionnelles sacrées de Bali, et Belen Maya, la légendaire danseuse de flamenco espagnol. S’agissant du forum «Une âme pour la mondialisation», là aussi on parle d’une participation massive d’intellectuels et d’experts de renom. Parallèlement au Festival, de nombreuses manifestations sont prévues dans toute la ville. Histoire d’associer tous les habitants à cette grande fête de la musique. Outre les spectacles grand public de Bab Boujloud, les organisateurs ont monté d’autres scènes gratuites sur la route d’Imouzzer et au quartier Bensouda. De jeunes talents marocains et internationaux seront chargés d’animer les rues et places de Fès. Des conférences, des expositions et des représentations théâtrales sont aussi au menu.Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc