×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival des musiques sacrées
Grand impact des tournées promotionnelles

Par L'Economiste | Edition N°:1768 Le 14/05/2004 | Partager

. Les sites de spectacles prêts pour accueillir l’événement du 28 mai au 5 juinLa capitale spirituelle n’est qu’à deux semaines de son grand rendez-vous annuel. Les sites de Bab Makina, Dar Tazi, Bab Boujloud et cafés littéraires à Dar Batha ont subi des travaux pour les préparer à accueillir l’événement du 28 mai au 5 juin prochain. Participeront à cette 10e édition quelques grands noms à l’image de Soeur Marie Keyrouz et l’Ensemble de la Paix (France, Liban), Sabah Fakhri (Syrie), Youssou N’Dour (Sénégal) et l’orchestre oriental de Nazareth (France, Palestine, Israël). Le Maroc sera représenté cette année par Aïcha Redouane qui chante à l’ouverture du festival un «Hymne à la vie», en compagnie de l’Espagnole Monserrat Figueras et la Française Françoise Atlan. Selon Faouzi Skali, directeur du festival, la tournée promotionnelle du festival aux Etats-Unis a connu un franc succès dès son démarrage à l’enceinte de la bibliothèque du congrès à Washington. Cette tournée a eu lieu du 6 mars au 6 avril. «Son impact est énorme parce qu’on a eu une cinquantaine d’articles édités dans les journaux américains… C’est une façon extrêmement productive de promouvoir ce que nous faisons à Fès», explique Skali. Et d’ajouter que la chaîne de télévision américaine CNN a consacré, samedi dernier, une édition spéciale de son émission «Inside Africa» au festival de Fès. Les animateurs de cette émission ont rappelé que les Nations unies considèrent le festival de Fès comme l’un des sept plus grands événements du monde dédiés à la rencontre et au dialogue entre les cultures. La promotion a nécessité, cette année, près de 2 millions de DH. Mais au niveau de la commercialisation, les agences de voyages affichent une grande satisfaction. Pour sa part, l’Association Fès-Saïss, enregistre des réservations directes de packaging pour 700 personnes. «C’est une augmentation nette de 20 à 30% par rapport aux années précédentes…Ceci est énorme parce qu’il s’agit, ici, des clients qui prennent tout le package : transport aérien, hébergement et tickets de tous les spectacles», souligne Skali. Pour lui, la crédibilité dont dispose actuellement cet événement est mondialement reconnue. «Il est souhaitable qu’il y ait un projet qui puisse naître à partir de cet événement», note encore Skali. Serait-il question de transposer l’essai d’une semaine de spectacle sur toute l’année? De quoi donner un vrai coup de fouet au tourisme culturel dans la ville. «Faouzi Skali, directeur du festival, est satisfait d’une récente visite aux Etats-Unis. Bilan : une cinquantaine d’articles dans des journaux américains et une émission à CNN pour parler du Festival des musiques sacrées de Fès«Youness SAAD ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc