×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Fès
Formation hôtelière: Alain Ducasse débarque

Par L'Economiste | Edition N°:2797 Le 12/06/2008 | Partager

. Le projet est porté par le ministère du Tourisme. Il sera concrétisé dans l’un des deux instituts de technologie hôtelièreC’est officiel. Alain Ducasse, le célèbre chef cuisinier français, sera associé à un projet de formation hôtelière à Fès. C’est ce que révèle Mohamed Jaouad Boumediane, directeur de deux Instituts de technologie hôtelière et touristique (ITHT) de Fès. Selon lui, «le ministère du Tourisme étudie la possibilité de créer un centre de recherche de la gastronomie évolutive dans la région», lequel centre se fera en partenariat avec Alain Ducasse. Alain Ducasse est une référence mondiale en matière de gastronomie. Il est auteur de plusieurs ouvrages à succès. Pour lui, «la grande cuisine repose avant tout sur le choix des produits; leur authenticité, leur fraîcheur sont bien plus importantes que le seul savoir-faire culinaire». Donc, c’est une expérience française inédite qu’accueilleront bientôt les deux instituts de Fès. Relevant directement du ministère du Tourisme, ces établissements publics de formation disposent d’une capacité d’accueil de 565 élèves. Selon leur directeur, le budget annuel de ces deux établissements est de 5 millions de dirhams. Un montant qui, selon bon nombre d’observateurs, doit être revu à la hausse, afin d’augmenter les capacités d’accueil et élargir l’offre de formation. En prévision de la mise en exploitation des programmes touristiques prévus dans le cadre des nouvelles zones ainsi que de la médina, les besoins en compétences sont estimés à 2.000 personnes par an. Côté programme d’enseignement, il est concocté en collaboration avec les professionnels (stages, séminaires…). De fait, les deux instituts de Fès (il en existe 15 au niveau national) offrent deux modes de formation: résidentiel et par apprentissage. Pour le premier, la formation est dispensée à 80% en institut et 20% en entreprise dans trois filières: restaurant, cuisine et hébergement. Pour le second, le cursus se base principalement sur des stages et des séminaires. Ses branches concernent, en plus de la restauration et la cuisine, la pâtisserie et la réception. La formation s’étale sur deux ans, elle est sanctionnée par un diplôme de technicien spécialisé. Outre les hôtels et restaurants, les collectivités, les centres de santé et d’autres entreprises sont des débouchés «naturels» des lauréats des instituts d’hôtellerie.Par ailleurs, lors de chaque rentrée scolaire, l’Institut de technologie hôtelière et de tourisme est confronté à une forte demande. En dehors des élèves marocains, l’établissement reçoit des candidats de pays africains et des militaires. L’accès se fait sur concours en deux phases: une épreuve écrite et un test oral. Ainsi, sur les 1.400 candidats, seuls 120 stagiaires sont retenus annuellement. Y. S. A.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc