×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Fès vit dans la peur

Par L'Economiste | Edition N°:3138 Le 28/10/2009 | Partager

. Une femme assassinée chez elle en plein jour . Ce serait l’acte d’un cambrioleur Une psychose de la peur s’est installée à Fès après la découverte, lundi vers 17 h, du corps d’une sexagénaire assassinée chez elle dans la médina. Un crime crapuleux qui serait l’acte d’un cambrioleur. Les enquêteurs de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont, en effet, constaté que plusieurs bijoux en or (ceintures, bracelets, bagues, boucles d’oreilles..) ainsi qu’une importante somme d’argent en devises, ont disparu. La victime était une esthéticienne à Zkak Lahjer. Khadija Jamaii, épouse Khamlichi, serait morte étranglée par son agresseur, chez elle, au milieu du salon. Le cambrioleur se serait fait passer pour un agent des services d’électricité de la Radeef. A noter que celle-ci a opéré la semaine dernière un changement de tension au niveau du quartier Batha, et notamment à El Hamiya où le meurtre a été signalé. Lui faisant confiance, la victime l’aurait laissé s’introduire dans sa maison. Khadija ne savait pas qu’il allait mettre fin à ses jours peu après. Après avoir commis son acte, le voleur aurait pris tout son temps pour rechercher des objets de valeur. Et il en a trouvé. Les objets volés étaient dissimulés dans une mallette qui était cachée dans un placard de la chambre à coucher, située à l’étage de la vieille demeure. Outre le placard, le voleur aurait fouiné un peu partout avant de quitter la maison, laissant dernière lui plusieurs traces. Ce qui facilitera certainement la tâche des enquêteurs. Alertés vers 17 h, ces derniers devront déterminer également ce qui a dû se passer entre l’heure du crime et celle de la découverte du cadavre (17 h). En tout cas, plusieurs services travaillent sur cette affaire. Peu après la déclaration du crime par la famille Khamlichi, les responsables de la sécurité ont envahi les lieux. Des éléments des forces de l’ordre ont vite quadrillé le quartier Batha. Aussitôt, la police scientifique a passé au crible le domicile de la victime. «Tout indice est essentiel pour connaître ce qui est vraiment arrivé à cette malheureuse femme», affirme l’un des agents en charge de l’enquête. Vers 22h, les brigadiers «scientifiques» quittent le domicile. L’on a appris, hier, qu’ils sont revenus pour chercher d’autres indices. En attendant, ce meurtre s’ajoute aux multiples actes d’agressions enregistrés ces derniers temps à Fès. Notamment contre le directeur de la communication d’Eco-Médias (L’Economiste, Assabah et Radio Atlantic). Il a été agressé samedi dernier à l’arme blanche alors qu’il s’apprêtait à monter dans un taxi. L’agresseur lui a tailladé la main avant de lui dérober son téléphone portable et prendre la fuite. Des actes similaires sont monnaie courante et sont devenus un lot quotidien chez une population qui a de plus en plus peur.


Agressions

On s’était réjoui, il y a quelque temps, du retour de la sécurité. Mais ce ne fut qu’une poudre jetée aux yeux des citoyens. Certains parmi ces derniers, des commerçants, avaient même organisé, action inédite au Maroc, un sit in contre l’insécurité. En vain. Les agressions se poursuivent, voire prennent de l’ampleur chaque jour un peu plus. Pourtant, l’on a annoncé, à maintes reprises, que les autorités allaient mettre fin à cette situation. La ville qui ne manque pourtant pas d’atouts et de compétences est, cependant, livrée à elle-même dès qu’il s’agit de la sécurité et de la quiétude des citoyens. Jusqu’à quand, se demandent ses habitants? Jihad RIZK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc