×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fès: Trois hôtels déclassés

Par L'Economiste | Edition N°:3047 Le 16/06/2009 | Partager

. 46 établissements ont été maintenus dans leur classement. L’opération s’inscrit dans le cadre de la convention CAP 2009LE Royal Mirage et le Jnane Palace ont perdu leur 5e étoile. C’est la décision finale, et après plusieurs semaines d’attente, des membres de la commission d’inspection qui a visité ces établissements, il y a quelques mois. En effet, ladite commission a inspecté une soixantaine d’établissements d’hébergement et de restauration. Dans un communiqué rendu public par la délégation régionale du tourisme, l’on souligne que ces mesures s’inscrivent dans le cadre des efforts visant à garantir les normes de qualité dans les différents établissements touristiques. Ceci, conformément à l’esprit de la stratégie «CAP 2009», qui comporte des mesures volontaristes diversifiées portant notamment sur la promotion et l’amélioration de la qualité. De fait, «la commission régionale de classement des établissements touristiques relevant de la préfecture de Fès a statué également sur le déclassement de l’hôtel Fès INN dans une catégorie inférieure à savoir deux étoiles (2*)». Le rapport, établi à l’issue du passage de la commission, révèle plusieurs défaillances, notamment les dégradations de standing, l’absence permanente d’un directeur d’hôtel chargé de la gestion, la mauvaise qualité de service et de restauration, l’état déplorable des locaux et des équipements, mais surtout le manque d’entretien et l’inadaptation de l’équipement aux normes propres du standard requis. Selon ledit rapport, plusieurs manquements ont été relevés au niveau de la literie, des sanitaires, de la cuisine, du personnel et de la sécurité. La commission du classement a décidé par ailleurs le reclassement de l’hôtel Tghat dans sa catégorie initiale, à savoir quatre étoiles (4*). Les membres d’inspection ont avalisé le maintien du classement dans la catégorie cinq étoiles (5*) de quatre hôtels, dans la catégorie quatre étoiles (4*) de quatre hôtels, dans la catégorie trois étoiles (3*) de neuf hôtels, dans la catégorie deux étoiles (2*) de quatre hôtels, et dans la catégorie une étoile (1*) de deux hôtels. Un établissement a été nouvellement classé dans la catégorie une étoile (1*). En somme, 46 établissements ont été maintenus dans leur classement. Concernant les établissements de restauration, il a été procédé à la radiation de trois unités de la liste des restaurants classés, à savoir: Al Firdaous, Les Remparts et Borj Adahab. En outre, il a été décidé de déclasser le restaurant «Les Trois Sources» dans la catégorie d’une fourchette, le maintien du classement de vingt-trois restaurants dans leur catégorie initiale, et l’inscription d’un restaurant nouvellement classé dans la catégorie deux fourchettes (2 F).A signaler par ailleurs que l’état général des maisons d’hôtes relevant de la préfecture de Fès reste satisfaisant et n’a donné lieu à aucun déclassement. Pour les responsables de la ville, la mise à niveau des hôtels classés s’inscrit dans le cadre du Programme du développement régional touristique (PDRT). Un programme qui tente notamment de hisser la capacité hôtelière existante aux standards internationaux. Les partenaires conviennent donc de la nécessité d’élaborer un audit en vue d’identifier les contraintes au niveau du parc hôtelier dégradé (techniques, financières, etc.).


Etat des lieux

POUR bon nombre d’observateurs, l’état des lieux de certains hôtels doit s’améliorer pour attirer des touristes potentiels surtout en cette période de crise internationale. Il faut donc sensibiliser les opérateurs à corriger tous les maux dont souffrent leurs établissement. A ce titre, le Royal Mirage a déjà entamé un vaste programme de mise à niveau. Ce programme concerne l’amélioration du service, le renouvellement de la literie… Il nécessite plus de 3 millions de DH, conclut le responsable de l’établissement.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc