×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Fès restaure son patrimoine

    Par L'Economiste | Edition N°:2914 Le 03/12/2008 | Partager

    . Une enveloppe de 2 milliards de DH pour l’habitat, le paysage urbain.... La ville aura bientôt son musée régional du mouvement national Le patrimoine culturel et architectural de la médina de Fès continue de séduire. Les responsables de la faculté de droit lui ont consacré un colloque international le week-end dernier. Ils ont associé à leur manifestation l’association 1200e anniversaire de la fondation de la ville de Fès, des chercheurs internationaux, des universitaires de Paris Dauphine et plusieurs centaines d’étudiants. Il en ressort que la protection du patrimoine a de véritables répercussions entre autres sur la création de richesses et sur le développement socioéconomique de la ville. «La médina de Fès est un musée vivant», déclare Mohamed Rharrabi, wali de la région Fès-Boulemane. Et d’ajouter que des visions sectorielles sont approuvées afin de préserver l’artisanat et mettre à niveau le tourisme. Pour le premier volet, plusieurs projets de réhabilitation et de sauvegarde ont vu le jour depuis l’inscription au patrimoine universel par l’Unesco, en 1981. Outre le gouvernement et les collectivités locales, des institutions internationales ont participé au financement de ces projets.Aujourd’hui, la ville se réjouit de pouvoir rouvrir le fondouk Nejjarine, les médersas Bouanania et Cherratine et de nombreux autres monuments historiques aux visiteurs marocains et étrangers. D’autres lieux mythiques et notamment des fondouks bénéficieront bientôt d’une large opération de restauration. Inscrite dans le cadre du programme régional pour le développement de l’artisanat (PRDA), cette opération vise à animer ces lieux en accueillant des foires d’artisanat et offrant aux touristes un large éventail de produits (y compris les traditions culinaires). Pour rappel, le PDRA nécessitera pas moins de 1,3 milliard de DH. De quoi financer la production et la commercialisation des mono-artisans, la restructuration du tissu des PME, la formation et la promotion. A noter que Fès compte quelque 53.000 artisans. Selon Mohamed Moufakkir, secrétaire général du département de l’Artisanat, ce secteur fait vivre quelque 260.000 habitants et assure à lui seul 47% des exportations nationales des produits de l’artisanat.S’agissant du secteur du tourisme, de nouvelles zones touristiques sont en train de voir le jour à Oued Fès et Wislane. Par ailleurs, la réhabilitation du triangle d’or (Moulay Idriss- Karaouiyine - Sidi Ahmed Tijani), les quartiers Azliten et Bin Lamdoune, les places de Boujloud et Rcif et Oued Al Jawahir et les médersas dont la rénovation de celles de Sabayine et Sahrij, renforcent l’image de marque et la qualité de vie de la vieille médina. C’est ce qui a encouragé d’ailleurs l’acquisition des anciennes demeures. A titre d’information, Fès compte quelque 65 riads réaménagés en maisons d’hôtes et dont la capacité oscille entre 400 et 500 lits. A retenir aussi que le coût global des projets en cours à Fès dans les domaines de l’habitat, des infrastructures, du tourisme et paysage urbain, de l’artisanat dépasse les 2 milliards de DH.Par ailleurs, Fès aura bientôt son musée régional du mouvement national, qui élira domicile à la maison ayant abrité la signature du Manifeste de l’Indépendance le 11 janvier 1944. La procédure d’expropriation de cette maison (appelée Dar Mekouar) vient d’être approuvée et entamée par le Conseil de la ville. Et la création dudit musée intervient dans le cadre d’un projet du Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération. L’annonce a été faite lors du colloque de Fès.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc