×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Moukawalati mis sur rails

Par L'Economiste | Edition N°:2341 Le 16/08/2006 | Partager

. 14 premiers projets sélectionnés. Plusieurs mesures d’accompagnement engagées . Une autre sélection prévue dans trois moisA la fois heureux et confiants, les 14 porteurs de projets qui ont réussi l’étape de présélection au guichet du programme national d’appui aux petites entreprises, «Moukawalati», ont été reçus par Mohamed Rharrabi, wali de la région Fès-Boulmane. Ce dernier a, d’ailleurs, convié à cette rencontre les responsables de banques, la CGEM et d’autres partenaires locaux. Le but est, outre inscrire les futurs gestionnaires dans le cadre d’une démarche de transparence, les sensibiliser et dégager les moyens à mettre en oeuvre pour assurer les meilleures conditions de réussite dans la réalisation de leurs projets et des autres qui vont suivre. Pour Rharrabi, la nécessité d’une contribution et d’une implication effective de tous les responsables des services externes concernés reste de mise. D’autant plus qu’il y a possibilité de profiter des données dont disposent les partenaires, et qu’il va falloir les enrichir par la contribution des autres services ainsi que par les informations disponibles au sein des guichets d’accueil et de présélection.En effet, les dossiers présélectionnés ont été acheminés vers le comité régional qui a procédé à la sélection définitive. Ce dernier, présidé par le wali en personne, a pour mission la promotion de l’esprit entrepreneurial, la déclinaison des objectifs nationaux à l’échelle régionale et la veille à la réussite dudit programme. Par ailleurs, le comité de sélection est composé d’un représentant du CRI (projet/secteur d’activité), un représentant de l’Anapec (profil/projet), un expert en création d’entreprises (risque crédit) et d’un consultant. Lesquels favorisent les projets innovants à fort potentiel et à grande valeur ajoutée, notamment dans l’agroalimentaire, la transformation des plantes médicinales et aromatiques, l’élevage, l’arboriculture, les mines et les services. A cet égard, les banques, notamment la Banque Populaire, la BMCE et Attijariwafa dédient une cellule spéciale réservée exclusivement à l’étude des projets et mettent un expert à la disposition du comité de sélection. Ce dernier se réunira désormais trois fois par semaine dans le but de répondre aux 700 demandes déjà déposées. Selon Fouad Ouzzine, directeur du CRI, le programme Moukawalati est sur la bonne voie. L’opération de sélection s’est déroulée sur 3 jours. L’évaluation de chaque membre de la commission de sélection tient compte de trois critères importants: le potentiel entrepreneurial, la viabilité du projet et les aspects financiers. Ainsi, 14 projets sur 34 traités ont été retenus. Mais pas de craintes également pour ceux qui n’ont pas su captiver le jury. «Ils peuvent postuler auprès des guichets Moukawalati lors de la prochaine présélection qui aura lieu dans 3 mois», rassure Ouzzine. Et d’ajouter que la nature des projets retenus révèle la prédominance des secteurs des services (53%), agriculture (20%), industrie légère (20%).Par ailleurs, les porteurs de projets bénéficieront d’une formation portant sur les aspects théoriques, techniques, administratifs et financiers jusqu’à la constitution définitive de leurs entreprises. Et ce, au niveau des guichets qui sont actuellement au nombre de trois: Zagora, Chambre de commerce et OFPPT.Toujours dans le cadre de l’accompagnement, les porteurs de projets seront initiés, dans une première phase (5 à 6 semaines) aux astuces d’étude de marché, étude technique, management, administration, finance et élaboration du dossier de financement. La deuxième phase de leur formation comprend la négociation avec la  banque, la rectification du business plan et l’aide au démarrage. Reste une troisième phase d’accompagnement et de suivi. D’une durée de 12 mois, cette étape prévoit 6 diagnostics, suivis de recommandations et de plans de mise en œuvre (1 diagnostic/2mois), mise à disposition éventuelle des premiers marchés (cas d’externalisations disponibles…).Reste à signaler que le programme Moukawalati porte sur la création de 90.000 emplois et de 30.000 petites entreprises à l’horizon 2008 ainsi que sur la garantie de la continuité des entreprises créées. Les qualités de ce programme qui assure notamment l’engagement des crédits bancaires dans la limite de 85% et une avance sans intérêts à hauteur de 10% du montant global du projet seraient d’un grand apport pour les jeunes.


Un plateau industriel

En ce qui concerne la création d’un plateau industriel, il a été convenu de focaliser le travail sur la mise en œuvre de la pépinière de Ben Souda, et de creuser toutes les pistes pouvant faciliter la création d’entreprises pour les jeunes porteurs de projets. A noter qu’au niveau de la création des plateformes commerciales, un comité restreint se chargera désormais de la formulation technique avec les différents intervenants, notamment la direction régionale des impôts, pour résoudre ce problème de domiciliation pour les jeunes créateurs d’entreprises. Enfin pour le plan de communication, on a signalé qu’il doit émaner de l’ensemble des activités du comité régional Moukawalati et à travers lequel il va falloir véhiculer l’ensemble des actions entreprises par le comité. Pour la mise en œuvre du système d’information, le responsable de l’Anapec a affirmé que ce système sera mis en place d’ici la fin du mois en cours.De notre correspondant, Younès SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc