Affaires

Fès: Les actions du PDRT se concrétisent

Par L'Economiste | Edition N°:2415 Le 05/12/2006 | Partager

. La nouvelle zone touristique oued Fès lancée en février prochain. La destination renoue avec la croissance. Jamel Debbouze sur le projet d’un festival dédié au caftan  «ACTUELLEMENT, le Maroc arrive à saturation, notamment à Marrakech et Agadir. Là, certaines unités hôtelières affichent des taux d’occupation supérieurs à 90% tout au long de l’année. Pour 2007, les nouvelles destinations phare seront Fès et Ouarzazate, villes sur lesquelles nous basons désormais notre stratégie». Les propos sont de Hassan Kacimi, SG du ministère du Tourisme. Une rencontre a été en effet organisée, le 1er décembre, dans la capitale spirituelle. Au menu, les grands chantiers du Programme du développement régional touristique (PDRT): aménagement des nouvelles zones touristiques Oued Fès et Ouislane, acquisition des maisons Dar Ba Mohamed, Al Mokri, et Dar Glaoui, réaménagement des foundouks, restauration du triangle Moulay Driss, Karaouiyine, Sidi Ahmed Tijani, amélioration des accès de la médina, etc. Au rendez-vous, les représentants de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), les présidents des conseils de la ville et de la préfecture, délégués de la Culture, du Tourisme, Conseil régional du tourisme (CRT), l’Ader et le Centre régional des investissements. 2007 sera donc l’année de démarrage effectif des projets structurants inscrits sous le signe PDRT. «Les travaux d’Oued Fès démarreront mi-février», annonce un responsable de la CDG. Au programme sur 180 ha, un golf, des résidences et des unités hôtelières. Pour ce qui est de la future zone de Ouislane, là le terrain support de la zone (d’une superficie de 62 ha) est majoritairement propriété privée (environ 52 ha). Les autorités locales qui sont en train de négocier son rachat affirment qu’elles ont trouvé un terrain d’entente avec le propriétaire. De son côté, la filiale de la CDG, MHV (Maroc Hôtels Villages), devrait élaborer le plan d’aménagement indicatif définitif de cette zone au cours de 2007.   Par ailleurs, l’acquisition des maisons Dar Ba Mohamed, Al Mokri, et Dar Glaoui marque un petit retard. «Ceci est dû encore une fois aux problèmes du foncier avec les héritiers et les Habbous», souligne le wali Mohamed Rharrabi.    Par ailleurs, la redynamisation des médersas, la réhabilitation des quartiers historiques et la reconversion des foundouks en espaces d’animation sont en cours En matière de transport aérien, Driss Faceh, président du CRT, se dit plutôt satisfait. Selon lui, plusieurs compagnies desservent actuellement la capitale spirituelle. Avec l’entrée en vigueur de l’Open sky, le 12 décembre, Fès sera mieux connectée avec les principales villes internationales émettrices de touristes. Et pour mieux vendre la destination, le CRT se penche actuellement sur le positionnement de Fès en tant que capitale gastronomique et ville de sport de prestige (golf, équitation, tennis). En ce qui concerne l’artisanat, suite à la semaine maroco-neerlandaise, organisée il y a quelques mois dans la ville d’Amsterdam (cf:www.leconomiste.com), des designers hollandais ont mis en place un programme de formation au profit des artisans fassis. Enfin, rappelons que Fès abritera, le 3 mars, les Assises internationales du tourisme. Date qui coïncidera, selon Faceh, avec l’organisation à Fès «d’un festival du caftan» qui est initié par le comédien Jamel Debbouze et le ministère du Tourisme.


Hausse

Selon les statistiques fournies par le département du tourisme, le nombre estimé de nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés a enregistré une hausse (+9%) en octobre 2006 par rapport au même mois de l’année précédente. Les catégories d’hôtels classés 3*, 4* et 5* cumulent presque 91% des nuitées totales enregistrées à Fès au cours du mois d’octobre 2006 ; Ces catégories d’hôtels affichent des performances positives en terme de nuitées, en comparaison avec octobre 2005 (+13% pour les 3*, +3% pour les 4* et +14% pour les 5*). Le taux d’occupation des chambres dans les établissements d’hébergement classés à Fès s’est accru de + 4 points pour atteindre 37% en octobre 2006. Au cours des dix premiers mois de 2006, le taux d’occupation connaît un recul de 1 point par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse des nuitées constatée en octobre 2006 (+9%) s’explique par les résultats positifs enregistrés par les touristes non-résidents (+9%). Les résidents ont réalisé eux aussi une augmentation à deux chiffres (+10%). Depuis le début de l’année 2006, la légère baisse des nuitées (-1%) est due à une stagnation des nuitées  des non-résidents (0%) et une baisse de celles des résidents (-6%). Au cours cette même période les marchés espagnol, italien, américain et allemand ont réalisé des hausses à deux chiffres (soit respectivement +12%, +10%, +41% et +23%). De notre correspondant, Youness Saâd Alami

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc