×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Les accidents de la circulation en baisse

Par L'Economiste | Edition N°:2229 Le 08/03/2006 | Partager

. Grande campagne de sensibilisation . 353 millions de DH pour le 2e programme national des routes ruralesLa direction régionale de l’Equipement et du Transport (DRET) de Fès a organisé dernièrement une campagne de sensibilisation contre les risques d’accidents de la circulation. Placée sous le thème «Lutte contre l’insécurité routière», cette opération s’inscrit dans le cadre de la journée nationale de la sécurité routière célébrée le 18 février de chaque année.En effet, la région Fès-Boulemane dispose d’un important réseau routier qui s’élève à 2.677 km, dont 63% sont revêtus. Cette situation connaîtra une amélioration, indique Mohamed Bejrhit, directeur régional de l’Equipement. Et d’ajouter: «En 2005, plusieurs travaux ont été effectués pour moderniser les infrastructures et la voirie urbaine. Il y a eu aussi le lancement du 2e programme national des routes rurales (PNRR2)». D’un coût de 353 millions de DH, ce programme tirera le taux d’accessibilité au réseau routier à son plus haut niveau (de 67% en 2005 à près de 90% en 2015). Il prévoit le désenclavement de plus de 80% de la population rurale, soit quelque 120.000 habitants et plus de 41 communes rurales. Pour ce qui est du parc des véhicules, il s’élève actuellement à 89.605 unités dont 62.600 véhicules légers et 27.000 poids lourds. Pour une gestion efficace de ce parc, la DRET de Fès a entrepris plusieurs démarches visant à réduire le nombre d’accidents et les pertes humaines. Les statistiques des accidents corporels indiquent, d’ailleurs, une nette tendance à la baisse. En 2005, la région a enregistré 3.525 accidents de la circulation (selon les statistiques de la protection civile). Ce qui représente une baisse estimée à 25% par rapport à 2004 qui en a connu près de 4.400. Le taux des personnes décédées à l’extérieur du périmètre urbain est également en recul de 31%. En milieu urbain, le nombre des victimes des accidents de la route a connu également une baisse de 15%, précise Bejrhit. Pour lui, le plan d’urgence intégré de la sécurité routière qui a été mis en œuvre par la DRET serait d’un grand apport. Communication, contrôle et répression figurent notamment parmi les grandes lignes de ce plan. Outre ces actions, la sensibilisation des usagers de la route apportera également ses fruits. L’objectif est d’instaurer une éducation routière adéquate et développer la prise de conscience collective des conséquences dramatiques des imprudences. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc