×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Fès: Le jardin botanique réaménagé

Par L'Economiste | Edition N°:2077 Le 02/08/2005 | Partager

. Une première enveloppe de 2 millions de DH . Mise en œuvre de l’Initiative nationale pour le développement humainLE Conseil de la ville de Fès a tenu la semaine dernière sa session de juillet. Une session qui s’est déroulée au nouveau siège de l’arrondissement de Jnane El Ouard en présence du nouveau wali, Mohamed Gherrabi. Les douze points prévus à l’ordre du jour ont été tous débattus et approuvés par la majorité.En effet, le conseil a voté la réaffectation de certains fonds notamment pour les salaires et les primes des employés permanents de la commune (1.350.000 DH), la participation aux réseaux d’eau et d’électricité (200.000 DH), l’aménagement et l’équipement du jardin botanique (2 millions de DH) et l’achèvement des travaux de la salle couverte «11 janvier» (430.000 DH). L’achat de fournitures de bureau et de timbres et les études et les aides techniques se sont vu accorder respectivement 115.000 et 50.000 DH. D’autre part, un accord de principe portant sur une convention de partenariat entre la commune urbaine de Fès et la commune Méchouar Fès-Jdid a été approuvé. «Le but de cet accord n’est autre que d’assurer un développement harmonieux à l’ensemble des communes de la ville», indique Hamid Chabat, président du conseil. Et d’ajouter que ce dernier a instauré une politique de proximité pour mettre Fès à la hauteur des attentes de ses populations, encourager l’investissement productif et éponger les dettes. A ce titre, la signature récemment d’une convention entre le CIH, la commune et le ministère de l’Intérieur était d’un grand apport. En application de cette convention, le ministère de l’Intérieur a pris en charge le remboursement des dettes dues au CIH d’une valeur de 185 millions de DH, soit 40% de la totalité des dettes de la commune. Rappelons que le conseil actuel avait hérité d’une lourde dette de 550 millions de DH (prêts et intérêts) (www.leconomiste.com). Grâce à l’ouverture de la commune sur son environnement extérieur, une synergie a été créée et une grande partie de cette dette a été réglée.Mohamed Gherrabi, wali de la région de Fès-Boulemane, qui a marqué la session par son intervention, a affirmé que les projets de développement lancés et inaugurés par le Souverain à Fès ont donné un nouveau souffle à la ville. «Autorités locales, élus et société civile, nous devons tous œuvrer davantage pour dépasser tous les handicaps, assainir les difficultés et adopter une stratégie régionale pragmatique et ambitieuse pour atteindre nos objectifs de développement et mettre en exergue l’Initiative nationale pour le développement humain», conclut Gherrabi.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc