×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Economie

Fès: Le CRT renforce la promotion de la destination

Par L'Economiste | Edition N°:2883 Le 17/10/2008 | Partager

. Semaines culturelles en Belgique et au Nigeria. Drainer des pèlerins tijanes Grosse opération de séduction pour la destination Fès. En effet, les responsables du Conseil régional du tourisme (CRT) ont concocté un riche programme promotionnel pour les trois derniers mois de l’année en cours. «Nous partons du 4 au 11 novembre à Bruxelles pour y organiser la semaine culturelle et gastronomique de Fès», indique Moulay Ahmed Sentissi, vice-président du CRT. Et d’ajouter que «ce serait une véritable occasion pour promouvoir la capitale spirituelle, sa gastronomie et son artisanat». De fait, un chapiteau de plus de 500 m2 sera monté dans la capitale belge. Dédié uniquement à la ville de Fès, celui-ci abritera des expositions, des débats et des rencontres avec les TO, les agents de voyages et les populations. Outre un dîner de gala, qui sera animé par des troupes folkloriques, le programme de ladite semaine prévoit trois soirées à thème. La première sera consacrée à la promotion du Festival des musiques sacrées. La deuxième rendra hommage au caftan marocain, et la dernière sera sous forme d’un buffet géant proposant les mets des meilleurs chefs cuisiniers. Le but étant de faire connaître l’art culinaire marocain. Des séances de dégustations sont également prévues. Elles se feront au moment des expositions d’objets d’art contemporain et du défilé de mode. Pour la petite histoire, les artisans fassis offriront, comme à l’accoutumée, des cadeaux symboliques aux visiteurs. Par ailleurs, un autre déplacement est prévu du 17 au 24 novembre à Kano (Nigeria). Ici, l’on fêtera les 1.200 ans de culte de la ville de Fès. «Notre objectif est de promouvoir le tourisme sud-sud», explique Sentissi. Il affirme que la ville a de nombreux projets pour développer le tourisme spirituel. D’autant plus qu’elle dispose maintenant de soutiens solides, à la fois sur le plan politique et financier, avec le PDRT (Programme pour le développement régional touristique) qui est déjà opérationnel. En fait, la semaine culturelle à Kano vise en premier lieu à rapprocher le Nigeria et le Maroc, par le biais de la culture et à valoriser la qualité de l’offre. Etant donné que Fès est une destination privilégiée pour les pèlerins et les fidèles africains de la zaouia de Sidi Ahmed Tijani. Kano séduit un très grand nombre de tijanes. Un potentiel énorme à exploiter. En effet, on compte près de 100 millions d’adeptes de la «tarika» tijania en Afrique. C’est pourquoi le CRT a mis sur son agenda également un voyage au Sierra Leone du 30 novembre au 8 décembre. «Notre volonté est d’enrichir le spirituel d’une dimension culturelle, en l’abordant non seulement sur le plan de la pratique religieuse mais en l’associant aussi à l’histoire tout entière de Fès», explique Sentissi. D’ailleurs, dans ce sens, la ville a défini plusieurs axes de développement. Il y a d’abord la restauration des différents monuments du triangle situé au cœur de la médina de Fès, qui s’articule autour du Mausolée Sidi Ahmed Tijani, la Karaouiyine et le Mausolée Moulay Idriss. Par ailleurs, avec l’aide des Andalous, les travaux de restauration de Bab Mahrouk ainsi que le Mausolée Ibn Khatib sont lancés.


Nouvelles lignes

Ryanair desservira la ville de Fès à partir du 29 octobre prochain. La compagnie irlandaise à bas coûts prévoit deux liaisons hebdomadaires reliant Fès à Bruxelles. Selon Mohamed Boussaid, ministre du Tourisme, trois nouvelles routes aériennes seront ouvertes avant la fin de cette année. Elles concerneront des vols réguliers entre Fès et les villes de Milan, Londres et Madrid.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc