×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Fès: Le CRT renforce la promo de la destination

    Par L'Economiste | Edition N°:2919 Le 12/12/2008 | Partager

    . 12 millions de DH au titre de l’année 2009. Participation aux Salons, publicité institutionnelle, voyages de presse… au programmeA Fès, tous les opérateurs touristiques ont le regard tourné vers leurs principaux marchés émetteurs (France, Espagne, Angleterre, Allemagne, USA…). Ils suivent de près les effets de la crise financière internationale sur l’économie, mais surtout sur la réaction des consommateurs de voyages. De ce suivi, il en est sorti qu’il faut mettre le paquet sur la promotion de la destination. «Loin de la crise qu’a subie notre secteur dans les années 1990, celle d’aujourd’hui n’aura pas un impact fort sur notre activité si on réagit à temps», indique Driss Faceh, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès. Réaction qui se traduit par un renforcement du budget, la participation aux foires et Salons (Madrid, Berlin, Milan, Londres, etc.), l’animation de la ville et l’organisation de voyages de presse. Bref, le CRT a mis en place un plan d’intervention prévoyant des actions offensives de promotion à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Estimées à un budget de 12 millions de DH, ces actions sont subventionnées par l’ONMT. Elles visent à sensibiliser et encourager les pays émetteurs à envoyer leurs touristes découvrir la plus ancienne des villes impériales du Royaume. Ainsi, la destination sera commercialisée sous l’aspect historique et culturel. «Découvrez Fès 2009» ou «Fès 1201» est le slogan de la campagne promotionnelle de 2009, explique Kenza Khamlichi Idrissi, directrice de communication et marketing au CRT de Fès. Selon elle, la ville s’offrira bientôt un nouveau tirage de la carte de Fès en quantités suffisantes pour en distribuer à l’aéroport Fès-Saïss, un petit guide de Fès destiné aux arrivées à l’aéroport et à la gare ONCF. Un nouveau portail destiné aux visiteurs internationaux est également à l’étude. Celui-ci permettrait des visites virtuelles de la ville et l’achat de voyages en ligne. «Nous allons accorder une large publicité à l’Open de tennis du mois d’avril et arrêter les programmes et les dates des festivals en leur accordant une large diffusion (musiques andalouses et malhoun, art culinaire, jazz, etc.)», indique Khamlichi. D’autre part, des circuits de découverte du patrimoine de la médina seront proposés à des prix très attractifs. Comme c’est le cas au départ des pays africains. Ici, le package comprenant le transport aérien et l’hébergement «chez l’habitant» est proposé à partir de 6.000 DH pour cinq jours. Lancée en partenariat avec la RAM, cette formule, qui a eu un franc succès, cible surtout les adeptes de la Tariqua Tijania. Pour les amoureux de la nature, le CRT a concocté un riche programme pour la découverte des gîtes de la région, mais aussi pour favoriser le tourisme solidaire. Sur le volet animation, la place Boujloud s’apprête à profiter d’une véritable cure de jouvence. Outre l’installation de kiosques d’information et d’art culinaire, l’endroit mythique accueillera une animation en permanence grâce à de multiples troupes folkloriques et l’art de «Halqate». En outre, la création d’un centre ou consécration d’une rue commerciale «Shopping center» où serait mis en valeur l’artisanat local de qualité, l’assistance de la réalisation du «Son et lumières», la célébration de l’anniversaire de la Karaouiyine, figurent aussi au programme.


    Moussems

    Redonner vie à la ville de Fès par l’organisation de manifestations culturelles et sportives. Tel est l’objectif des responsables du CRT. Certains festivals seront réactivés et appuyés (budgets, médiatisation…). C’est le cas par exemple du moussem de Moulay Yacoub et de celui de Sidi Ali Boughaleb. Ce dernier constitue, pour rappel, chaque année une occasion pour la circoncision de 4.000 enfants. Opération menée par le Conseil de la ville qui sera désormais épaulé par le CRT dans tous ses déplacements à l’étranger afin d’inviter les citoyens des villes partenaires et jumelles à venir nombreux visiter Fès. A noter que le cap sera mis sur les semaines culturelles. L’organisation des semaines gastronomiques est également prévue.Par ailleurs, la priorité est donnée à la qualité des prestations d’accueil et d’hébergement. Les commissions de classement et de contrôle seront beaucoup plus présentes et beaucoup plus sévères. L’affichage des prix étant obligatoire, tout dépassement ou manquement à la qualité du standing sera enfin strictement sanctionné. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc