×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Fès: La décharge contrôlée concédée à des AméricainsDe notre correspondante, Mouna KHAMLICHI

    Par L'Economiste | Edition N°:1165 Le 14/12/2001 | Partager

    . C'est le groupe américain Edgeboro International en partenariat avec Ecomed qui a été retenu. Plus de 800 tonnes de déchets y seront traitées tous les joursLa ville de Fès concède la gestion de la future décharge contrôlée. C'est une nouvelle expérience qui démarre donc entre la Communauté Urbaine de Fès (CUF) et le groupement mené par la société américaine Edgeboro International de Princeton du New Jersey en partenariat avec la société marocaine Ecomed. En effet, la semaine dernière, les deux parties ont signé un accord de principe pour la gestion déléguée de la future décharge des déchets solides. Quant au contrat final, il devra être signé avant la fin de l'année.Dans le cadre de l'accord, le concessionnaire prendra en charge l'aménagement, l'équipement, le financement et l'exploitation de la décharge contrôlée. C'est dans 3 mois que démarreront les travaux d'aménagement. Le site retenu pour abriter la décharge s'étale sur une superficie de 100 hectares et se situe sur la route de Sidi Hrazem. “Le choix de l'emplacement repose sur de nombreux critères. Il s'agit entre autres de l'éloignement de la ville et surtout de la nature du sol qui présente l'avantage d'être déjà imperméabilisé”, indique un des ingénieurs de la CUF. Une route d'accès jusqu'au terrain est prévue dans le cadre de ce projet. Le site sera entièrement clôturé pour empêcher toute intrusion de personnes ou animaux. Ce sont plus de 800 tonnes par jour de déchets de toute origine qui seront traitées dans la nouvelle décharge (celles des ménages, industries, hôpitaux, commerce…). Pour toute la durée du contrat, la décharge a une capacité de stockage de 3,5 millions de tonnes. “Mais elle est suffisamment grande pour accueillir plus de 10 millions de tonnes”, précise Ahmed Hamidi, directeur de la société Ecomed.Les déchets admis seront donc pesés au niveau du pont-bascule pour assurer une bonne gestion des tonnages entrants. Ils seront ensuite acheminés vers des casiers d'enfouissement dotés de système de collecte de lixiviat (liquide résultant du traitement des ordures par lixiviation) pour la protection des eaux souterraines. La décharge est également munie de système de contrôle du ruissellement des eaux de surface ainsi que d'un système de couverture. A noter que la société américaine Edgeboro traite à travers l'ensemble de ces 7 compagnies plus de 13.000 tonnes par jour. Pour l'histoire, Edgeboro gère depuis 1950 l'une des plus grandes décharges contrôlées du New Jersey. Ce n'est que depuis 5 années qu'elle a décidé d'exporter son savoir-faire et ses technologies vers le Maroc. Impliqué également dans les carrières de sables et les minerais, la société Edgeboro réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 200 millions de dollars, confie Jack Whitman, président d'Edgeboro.


    Don de 100.000 dollars

    La Communauté Urbaine de Fès et l'agence américaine pour le commerce et le développement (TDA) ont procédé la semaine dernière à la signature d'un accord de don de 100.000 dollars. Cette donation est destinée au financement de deux études de projets-pilotes dans la ville de Fès. L'une consiste à démontrer la faisabilité de l'extraction et de la réutilisation du biogas de l'ancienne décharge de la wilaya comme source d'énergie pour la production et la vente d'électricité ou du gaz naturel. L'autre étude concerne le traitement des margines provenant d'un échantillon d'huileries.


    . En bref. Projet de complexe culturelUn projet de complexe culturel a été inauguré dernièrement à Moulay Driss Zerhoune par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Al Achaâri et le wali de la région Meknès-Tafilalet, Mohamed Mehdi Alaoui. Des lots de denrées alimentaires ont été distribués aux personnes nécessiteuses. Mis au point dans le cadre d'un partenariat avec le Conseil municipal de la ville, le projet du complexe culturel sera réalisé pour un coût estimé à 3.571.210 DH et couvrira une superficie totale de 850 m2. . Produits impropres à la consommation Une importante quantité de produits impropres à la consommation a été saisie à l'échelon de la Préfecture Fès-Jdid-Dar-Dbibegh. Ceci grâce aux opérations menées au cours du mois d'octobre dernier par les commissions mixtes de contrôle de la qualité et de l'hygiène alimentaires. Il s'agit notamment de 491 unités de glace, 222 unités d'Aspro, 111 boîtes de biscuits, 101 boîtes de thé, 78 boîtes de conserves de tomate, 27 kg de viande, des saucisses, des pots de «raïb«, du beurre et de la margarine, des boîtes de chocolat, de la sauce, de la soupe et des boîtes de conserves de sardine et de limonade. Ces commissions ont établi 74 mises en demeure concernant des hôtels, des cafés, des gargotes, des laiteries, des pâtisseries, des boulangeries et des crémeries.
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc