×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: L’Anapec s’allie à l’Institut des arts traditionnels

Par L'Economiste | Edition N°:2530 Le 21/05/2007 | Partager

. Objectif: orienter les jeunes diplômésL’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) multiplie les efforts pour améliorer l’insertion des jeunes. En témoigne la convention signée, la semaine dernière à Fès et qui porte sur l’amélioration de l’employabilité. Bipartite, cette convention réunit l’Anapec et l’Institut des arts traditionnels de Fès (IATF) pour une durée d’une année renouvelable. Elle vise l’établissement d’un protocole de partenariat entre les deux parties en matière d’information et d’accompagnement des jeunes diplômés dudit institut dans leur recherche d’emploi. Ceci à travers une identification des chercheurs d’emploi, leur formation et leur réinsertion en tant qu’enseignants. Le système d’information dont dispose l’Anapec permettra, dans ce sens, de suivre toutes les opérations lancées, et ce, sur l’ensemble du territoire.En sa qualité de signataire, l’IATF s’engage à sensibiliser tous ses étudiants sur l’importance du recours à l’Anapec, dans le cadre de la promotion de l’emploi et des compétences, en leur communiquant toutes les informations sur l’agence. L’institut doit également fournir à l’Anapec toutes les informations et données statistiques concernant aussi bien ses diplômés que la nature des formations qui sont dispensées. Mettre à la disposition des étudiants un espace emploi muni d’une borne interactive, une connexion Internet et un animateur, et coorganiser des ateliers d’aide à la création d’entreprise ainsi que ceux relatifs aux techniques de recherche d’emploi figurent parmi les clauses du partenariat.Selon Sifddine Ameziane, directeur de l’Anapec pour la zone Fès/El-Hoceïma, cette convention vient consolider le travail mené par l’Agence afin d’instaurer de nouvelles mesures pour la promotion de l’emploi. A ce titre, les servies de l’Agence ajouteront les diplômés de l’IATF dans leur base de données. Ils les informeront au fur et à mesure sur les offres disponibles et traiteront leurs demandes via un système informatique. «Nous mettrons à la disposition des jeunes, outre un formateur en ressources humaines, un conseiller spécialisé et une riche documentation», indique Ameziane. Et d’ajouter que des ateliers de recherche d’emploi et de création d’entreprise sont également prévus. A noter qu’un comité de suivi se chargera de la mise en œuvre de cette convention. Pour Abderrahim Ibn Khayat Zougari, délégué régional de l’Artisanat de la région Fès/Boulemane, cet accord tombe à point nommé avec la finalisation du Programme du développement régional de l’artisanat (PDRA) et la mise en place de la Vision 2015. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc