×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Fès: Il faut encore des routes!

    Par L'Economiste | Edition N°:2128 Le 12/10/2005 | Partager

    . Le 2e programme national des routes rurales en cours de réalisation. Une enveloppe de 353 millions de DH lui a été consacréeComment sera le réseau routier dans les 5 à 10 prochaines années? Pour répondre à cette question, la direction régionale de l’Equipement et du Transport a organisé récemment une rencontre d’information. Le programme a compris, outre la présentation des activités de l’aéroport Fès-Saïss et des projets de l’ONCF, des données relatives au trafic routier. Des visites de chantiers étaient notamment au menu. En effet, la région Fès-Boulemane dispose d’un important réseau routier qui s’élève à 2.677 km, dont 63% est revêtu. Cette situation connaîtra une amélioration avec la réalisation du 2e programme national des routes rurales (PNRR2). D’un coût de 353 millions de DH, ce programme tirera le taux d’accessibilité au réseau routier à son plus haut niveau (de 67% en 2005 à près de 90% en 2015). Il prévoit le désenclavement de plus de 80% de la population rurale, soit quelque 120.000 habitants et plus de 41 communes rurales. Actuellement, sur 2.677 km de routes dans la Région Fès-Boulemane, seules 63% sont revêtues, soit 317 km de routes nationales, 532 km de routes régionales et 834 km de routes provinciales. Dans ce réseau revêtu, 60% des routes est dans un état bon à acceptable.Selon Mohamed Bejhrit, directeur régional de l’Equipement, durant les années 2002 à 2005, un effort important a été engagé pour moderniser et améliorer le niveau de service. Outre la construction et l’aménagement de 238 km de routes, le ministère a pris en charge la maintenance de 188,5 km de routes et 4 ouvrages d’art. Ces actions lui ont coûté près de 238 millions de DH. Par ailleurs, des travaux sont en cours sur environ 75,7 km et 3 ouvrages d’art pour un montant de 86,7 millions de DH. L’autre projet qui sera lancé prochainement est celui de l’aménagement de la route nationale n° 8 reliant Fès à Taounate. D’un coût global de 405 millions de DH, ce projet entend améliorer le service offert aux usagers de cette route sur une longueur de 81,5 km. La première tranche concerne 21 km à partir de Fès vers Taounate avec un montant de près de 100 millions de DH. Ce marché est en cours d’adjudication. Des études sont en cours pour la construction de l’autoroute Fès-Oujda. Il faut donc réfléchir à une stratégie efficace pour gérer le parc des véhicules. Celui-ci s’élève actuellement à 89.605 unités dont 62.600 véhicules légers et 27.000 poids lourds. Au total, 4.056 nouvelles immatriculations ont été enregistrées en 2004. Le nombre des permis de conduire délivrés au titre de la même année est de 15.190. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc