×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Agenda

    Fès: des marchés et des opportunités d'investissement à travers une monographie de l'ODI

    Par L'Economiste | Edition N°:40 Le 30/07/1992 | Partager

    Fès a perdu de son importance économique, relative du moins. Mais la ville reste un pôle industriel régional, avec des possibilités d'investissement dans les IMME, la maintenance, la chimie. C'est ce que révéle une monographie de l'ODI.

    APRES avoir réalisé une monographie sur la Province d'El kelaâ des Sraghna, l'ODI vient d'élaborer une monographie économique sur la Wilaya de Fès.
    L'étude, présentée en 3 volumes, met l'accent sur les potentialités de la Wilaya, les contraintes inhérentes à son développement, les opportunités d'investissement susceptibles d'être réalisées dans la région.
    S'agissant des potentialités économiques, l'étude souligne que la Wilaya représentait en 1990 plus de 90% de l'activité industrielle, 86% du marché de l'emploi et réunissait 84% des établissements industriels de la Région Economique Centre Nord (RECN).
    Le secteur industriel y représente la plate-forme de base de l'économie. En 1990, l'industrie de transformation de la Wilaya comptait plus de 380 établissements employant environ 23.270 personnes et dégageant une production de 3.940 millions de Dirhams, une valeur ajoutée de 1.042 millions de Dirhams et d'exportations évaluées à 845 millions de Dirhams. Pour la même année, les investissements industriels se chiffraient à environ 306 millions de Dirhams.

    Textile et cuir en tête

    Les branches d'activité représentées sont:
    - le textile et cuir avec 136 établissements pour 13.103 emplois;
    - l'industrie mécanique et électrique avec 56 établissements et 2.637 emplois;
    - le secteur agro-industriel compte environ 115 unités employant 5.000 personnes et exporte l'équivalent de 190 millions de Dirhams;
    - le secteur de la chimie-parachimie et matériaux de construction compte environ 75 unités employant environ 2.535 personnes.

    Baisse d'influence

    Outre l'importance des activités agricoles, l'étude met également l'accent sur l'infrastructure de base de la Wilaya qui fait l'objet de programmes lancés pour remédier aux insuffisances dans les différents secteurs.
    A cet égard, l'étude souligne que bien que considérée comme le principal centre administratif, commercial, touristique et industriel de la RECN, l'influence économique de la Wilaya tend à diminuer au profit de Casablanca, El Jadida, Rabat-Salé, Tanger, Agadir, Safi et Kenitra.
    Les contraintes inhérentes au développement de la région ont été également mises en exergue par le secteur d'activités économiques.
    Au terme des investigations de l'équipe ODI sur le terrain matérialisées par des interviews avec les différents responsables administratifs et industriels, des opportunités d'investissement ont été identifiées à partir des considérations suivantes:
    1- Développement technologique de la région en harmonie avec ses acquis et sa position géographique privilégiée comme axe de développement régional.
    2- Meilleure intégration des branches industrielles compte tenu du tissu existant et des créneaux manquants, notamment la maintenance dans tous les secteurs.
    3- Renfort de la sous-traitance inter-branche tant en ce qui concerne les IMME que d'autres secteurs pouvant en bénéficier.
    4- Valorisation de la matière première disponible.

    Un créneau: la maintenance

    Concernant le secteur IMME, les idées de projets ainsi identifiées sont axées aussi bien sur les besoins propres de la Wilaya de Fès que sur ceux d'autres régions avoisinantes, voire même du marché national et maghrébin.
    Ces idées de projets peuvent être approchées comme suit:
    - les services maintenance dans les secteurs:
    · véhicules utilitaires
    · machinisme agricole
    · électronique
    - les produits nouveaux pour les besoins de la région:
    · candélabres d'éclairage public
    · outillage industriel
    · pièces de rechange textile
    - les produits à haute technologie à portée nationale:
    · soupapes pour moteurs thermiques
    · segments pour moteurs
    · coussinets anti-friction
    Quant au secteur chimie-parachimie, les critères d'opportunités d'investissement se justifient par:
    - l'existence de matières premières végétales: c'est le cas du furfural qui est produit à partir de grignons d'olives parmi d'autres susbtances végétales.

    Des opportunités dans la chimie

    Dans la Wilaya de Fès, il existe plusieurs huileries artisanales et modernes qui traitent des quantités non négligeables d'olives. Le grignon d'olive obtenu peut être valorisé pour la production de ce produit;
    - le furfural joue un rôle très important d'une part en tant que solvant pour le raffinage des huiles et graisses animales, végétales et même minérales, et dans l'extraction du butadiène pour la fabrication du caoutchouc synthétique d'autre part;
    - la demande du secteur agricole en sacs pour emballages des produits chimiques, alimentation, etc... est assurée par les entreprises dont la plupart sont implantées actuellement à Casablanca. Celles-ci n'arrivent pas à satisfaire les besoins sans cesse croissants, surtout des régions éloignées telles que la Wilaya de Fès. Par conséquent, l'installation d'une unité de fabrication de sacs en polypropylène de grande contenance est opportune;
    - il en est de même pour la création d'une unité de fabrication de gaz médicaux dont la production est assurée seulement par deux unités installées à Casablanca et à Berrechid. L'éloignement de la Wilaya pose inéluctablement des problèmes d'approvisionnement des établissements sanitaires en cette matière: retard de livraison, rupture de stocks...;
    - par ailleurs, les programmes d'envergure en matière de construction et d'habitat au niveau de la Wilaya militent largement pour l'installation d'une unité de fabrication de profilés pour portes et fenêtres.

    Autour du cuir

    En ce qui concerne le secteur cuir, les opportunités d'investissement identifiées se justifient surtout par la disponibilité de matières premières inexploitées, notamment les déchets de cuir et par le marché porteur pour des produits utilisés dans le secteur. Ces opportunités s'intitulent comme suit:
    - projet de fabrication de cuir reconstitué dit "synde-rme";
    - projet de fabrication d'extrait tannant de mimosa;
    - projet de fabrication de papier cellulosique pour chaussures dit "Texan";
    - projet de fabrication de colle gélatineuse industrielle pour papier et bâtiments;
    - projet de fabrication de colle néoprène, chloroprène, colle latex et colle polyutéthanne et durcisseurs.
    Les opportunités d'investissement dans le secteur agro-industriel se justifient soit par l'existence:
    - de matières premières peu valorisées (déshydratation de fruits et légumes, conserveries modernes intégrées d'olives et de câpres, gomme industrielle...);
    - de secteurs non exploités (pisciculture, complexe forestier...);
    - de projets comblant un déficit existant (paille mélassée pelletisée, unité apicole...).
    Cela étant, l'approfondis-sement des opportunités d'investissement par des études de marché technique et financière reste indispensable pour confirmer la faisabilité de ces projets.

    Sur un deuxième axe

    La Wilaya de Fès, avec ses potentialités économiques et l'esprit d'entreprise de ses hommes d'affaires, reste une des régions les plus en vue pour relever ce défi en uvrant pour l'émergence d'un axe Meknès - Fès - Taza - Oujda, ayant au moins la même importance que l'axe Casablanca - Rabat - Kenitra. Ce défi est d'autant plus justifié que la Wilaya se présente comme un carrefour économique d'envergure pouvant rayonner sur la RECN, et par effets induits sur le reste du pays, voire même les autres pays du Maghreb.
    La région gagnerait également à oeuvrer en dehors des sentiers battus en développant une industrie innovatrice dans les différents secteurs d'activité grâce à un partenariat favorisant le lancement d'activités économiques pouvant répondre à un marché local, régional, national, voire extérieur.
    Par ailleurs, vu l'utilité pratique des monographies économiques pour la promotion de l'investissement régional, l'ODI entend lancer d'autres études à l'échelle des Wilaya et provinces du Royaume à l'instar de celles réalisées pour la province de Kelaâ des Sraghna et la Wilaya de Fès.

    Source: Monographie réalisée par l'ODI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc