×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Fès: Coup d’accélérateur au développement social

Par L'Economiste | Edition N°:2655 Le 20/11/2007 | Partager

. Deux centres de formation en projet . Au menu, formation et alphabétisationLE développement social est au cœur des priorités à Fès. Deux nouveaux centres de formation y verront le jour. La pose de la première pierre des projets a coïncidé avec le lancement de la 10e campagne nationale de solidarité. Le premier, un centre de formation professionnelle mixte, ouvrira dans le quartier Al Adarissa, l’autre sera situé dans la localité de Ouled Tayeb. A noter que ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme général de construction  de 10 centres similaires à travers le Royaume. Programme réalisé en partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité et l’Office de formation professionnelle et de promotion du travail (OFPPT). Deux centres sont déjà opérationnels à Settat et Tanger, pour un budget global de près de 108 millions de DH. Les autres centres, en plus de ceux de Fès, sont prévus dans les villes de Casablanca, Rabat, Oujda, Marrakech, Agadir, Laâyoune et Chefchaoun. L’objectif de ces structures est d’assurer une formation dans un milieu mixte au profit des jeunes, notamment handicapés moteurs, déscolarisés ou diplômés à la recherche d’un emploi. Cette formation, adaptée au tissu économique local, a pour but d’aider à développer les compétences recherchées par le marché de l’emploi et, d’une manière générale, à lutter contre l’exclusion. Situé dans l’enceinte de l’Ista Al Adarissa (Institut supérieur de technologie appliquée), le centre du quartier Al Adarissa sera réalisé sur un terrain de 2.000 m². D’une capacité d’accueil de 274 places pédagogiques, il offrira des formations professionnelles en informatique, gestion des entreprises, comptabilité et réparation des équipements électroménagers. La réalisation du centre nécessitera un budget de 6 millions de DH, financés par la Fondation et l’OFPPT qui assurera également la gestion du centre. Enfin, c’est dans la localit de Ouled Tayeb que l’autre centre de formation et de qualification de la femme sera construit. Initié dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), avec une enveloppe budgétaire de 2,8 millions de DH, ce projet consiste à doter les femmes d’une formation dans des métiers locaux générateurs de revenus, et leur assurer l’écoute, l’orientation, la sensibilisation et l’alphabétisation. Au programme, des formations aux métiers de bouche, coiffure, broderie et informatique. La structure sera galement dotée d’un espace d’exposition, d’un espace vert et d’une crèche.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc