×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Cinq personnes arrêtées pour meurtre

Par L'Economiste | Edition N°:1770 Le 18/05/2004 | Partager

. Cela suite à l’affaire des deux corps trouvés calcinés près de la forêt d’Aïn Chkef . Quatre parmi les accusés sont d’une même famille C’est aujourd’hui, mardi 18 mai, que seront présentés devant la Cour d’appel de Fès, 5 individus dont quatre sont d’une même famille (deux frères et deux soeurs). Ils sont poursuivis dans l’affaire des deux courtiers Abdelouhab Lehrichi (43ans) et Aziz Hammad (40ans) trouvés assassinés et calcinés sur une route tertiaire menant à la forêt de Aïn Chkef, près de la ville de Fès. Ce meurtre remonte au 1er mai, date à laquelle Lehrichi et Hammad avaient rencontré deux filles. Mais cette rencontre n’était pas un simple hasard pour les victimes. Car les deux soeurs ont préparé tout un plan pour piéger leurs compagnons. En fait, les deux soeurs ont l’habitude de recruter leurs victimes et les attirent par la suite dans une maison de location à Sidi Harazem. A quelques minutes de leur arrivée, trois personnes (deux frères et un complice) se présentent sous l’identité d’agents de force de l’ordre. Simulant une descente policière, les soi-disant agents négocient un arrangement à l’amiable avec les victimes. Et c’est avec ce scénario, que les deux courtiers ont été pris au piège. Sauf que le plan n’a pas marché pour le cas du 1er mai. Les deux courtiers ont compris qu’il s’agissait d’un coup monté et ont voulu résister. Les arnaqueurs se sont transformés alors en “tueurs”. Ils ont frappé à mort les courtiers qui n’ont pas pu se défendre. Lehrichi et Hammad ont été transportés à Aïn Chkef pour être brûlés par la suite avec de l’essence. Des éléments de la gendarmerie royale ont découvert les cadavres le 3 mai. Deux jours après, leur voiture (Mercedes Classe E 270) a été découverte à Bir Tamtam sur la route menant vers Taza. Une vaste enquête a été ouverte pour identifier les assassins. Les rumeurs disaient que c’est dans une affaire de drogue que sont impliquées les victimes ainsi que les tueurs. Mais l’arrestation des meurtriers a révélé un autre scénario. Arrêtés vendredi entre Témara et Kénitra et transférés samedi à Fès, les 2 frères et 2 sœurs étaient recherchés dans le cadre de diverses affaires. Pour celle-ci, ils ont essayé de dévier l’attention des enquêteurs en disant que c’est bien une affaire de stupéfiants. Par contre un des complices a affirmé lors de son arrestation dimanche que le crime avait pour mobile “l’extorsion de fonds par l’utilisation du racolage et que la voiture de Lehrichi a été vendue dans un village”, indique une source proche du dossier.


Garde à vue

Le fils du maire de Fès avait passé une nuit dans les locaux de la gendarmerie quelques jours après le meurtre. C’est parce qu’il était la dernière personne à avoir rencontré les deux victimes la veille de leur assassinat. La détention du fils du maire avait plus pour but de le protéger contre une éventuelle agression, indique-t-on auprès des autorités. L’enquête a révélé qu’il n’avait aucun lien avec ce crime. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc