×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès au chevet de ses communes rurales

Par L'Economiste | Edition N°:2130 Le 14/10/2005 | Partager

. Tournée à Aouled Tayeb, Sidi Harazem et Aïn Béda. Enseignement, équipements de base, investissement…Mohamed Gherrabi, wali de la région Fès-Boulemane, vient d’entériner une série de réunions avec les présidents des communes rurales de Aouled Tayeb, Sidi Harazem et Aïn Béda. A Aouled Tayeb, comme à Sidi Harazem, la séance de travail avec les élus était fructueuse. Elle a identifié plusieurs problèmes relatifs à l’urbanisation, aux équipements de base, l’enseignement et l’investissement. Pour Gherrabi, cette localité peut devenir un pôle socioéconomique attractif. Il suffit d’élaborer un projet complémentaire entre le comité technique provincial et les élus. D’ailleurs, dans le cadre de l’INDH, la commune de Aouled Tayeb bénéficiera de quatre projets d’envergure. Le premier, relatif à la création de Dar Taliba, coûtera un million de DH. Ce projet vise l’encouragement de la scolarisation de la fille en milieu rural. Avec une capacité d’accueil de 50 filles, le projet consiste en la construction de 2 dortoirs, un réfectoire, une cuisine, 2 salles d’études et des blocs sanitaires. L’encadrement de cet établissement sera assuré par la commune et l’association des parents d’élèves. Une autre enveloppe d’un million de DH sera consacrée à la construction d’une salle polyvalente pour les jeunes et les habitants de Aouled Tayeb. Cet édifice vise à consolider les relations entre les habitants de la commune. Il constituera le lieu de rencontres des associations et d’organisation des festivités et séminaires ainsi que des manifestations nationales et locales. D’autre part, l’INDH prévoit notamment l’équipement d’une bibliothèque communale et d’une maternité existante au centre de la commune. Pour ce dernier projet, l’action entend améliorer les prestations sanitaires au profit de la mère. Le nombre de bénéficiaires est estimé à 19.200 personnes. Pour ce qui de la commune de Sidi Harazem, le wali a constaté qu’il y a des projets communaux qui piétinent depuis 10 ans, et a demandé aux chefs des administrations extérieures et aux délégués, notamment celui des Domaines, d’être vigilants et de suivre le cheminement des dossiers. Dans cette commune, 4 projets verront le jour. Il s’agit d’un complexe touristique, un motel, une briqueterie, un complexe de loisirs et une station-service. C’est Fouad Ouzzine, directeur du CRI qui l’a annoncé. Coût global de 47 millions de DH. Les emplois qui seront créés sont au nombre de 250 postes répartis entre permanents et occasionnels. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc