×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Fès: 12.000 arrestations depuis le début de l’année

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. Une groupe de «takfiristes» sous les verrous Les services de la sûreté ont arrêté plus de 12.000 personnes depuis le début d’année. «Islamistes, voleurs et criminels figurent sur la liste», indique une source policière. Et d’ajouter qu’environ 10.000 cas ont été déférés devant le parquet. Le reste étant constitué de mineurs. Par ailleurs, la campagne d’assainissement qui a précédé le Festival des musiques sacrées avait permis l’arrestation de 146 personnes dans l’ancienne médina. Juste après et suite aux actions préventives, la police de Fès a mis la main sur une cellule de 11 «takfiristes» en possession de cassettes audio et brochures à caractère religieux. Vendredi dernier, le service de la police judiciaire (PJ) a arrêté 2 membres présumés du mouvement Al Adl Wa El Ihssan ayant une centaine de CD à caractère religieux appartenant à une association non reconnue «Yassine». Et lundi 21 juin, une brigade de la PJ a arrêté le chef d’un grand réseau de vol de bijoux. Plus de 3 kg d’or ont été saisis chez l’inculpé. Actuellement, d’autres membres de ce réseau sont recherchés. Par ailleurs, les voleurs de téléphones portables font rage à Fès. Il est devenu impossible de conduire une voiture avec les vitres baissées. Les voleurs à l’arrachée n’attendent que ce genre d’occasion. Et les victimes ne sont pas toujours de simples piétons. Il y a quelques jours, un commissaire de police en a fait les frais. On lui a volé son téléphone portable au quartier Sidi Boujida, lequel quartier enregistre quotidiennement plus d’une dizaine de vols de ce genre. Y. S. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc