×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Fed: Spéculation autour du nouveau président

Par L'Economiste | Edition N°:2131 Le 17/10/2005 | Partager

. Le chef des conseillers économiques de Bush favoriLes paris sont ouverts parmi les analystes sur la succession d’Alan Greenspan à la tête de la Réserve fédérale (Fed), et si le chef des conseillers économiques de la Maison Blanche, Ben Bernanke, part favori, l’idée de la nomination d’un outsider fait son chemin. Alan Greenspan doit quitter la présidence de la banque centrale le 31 janvier, après y avoir passé 18 ans, et la fin de l’«ère» Greenspan est attendue avec appréhension. Les spéculations vont bon train sur le profil du candidat idéal à la succession. Après le passage des cyclones Katrina et Rita, les Etats-Unis doivent faire face à l’envolée des prix du pétrole qui plombe leur facture énergétique et augmente le risque d’inflation, bête noire de la Fed. Et le président George W. Bush est au plus bas dans les sondages de popularité. Autant d’éléments qui pourraient le pousser à choisir le candidat le moins controversé, selon les économistes. Sur ces bases, une liste informelle de noms s’est peu à peu constituée. En tête, Ben Bernanke, le président du Conseil économique de la Maison Blanche. Bernanke, favori du marché, a un bon passé théorique en matière de politique monétaire et il a été un des gouverneurs de la Fed. Il est généralement considéré comme relativement indépendant d’un point de vue politique. Un aspect cependant pourrait empêcher sa nomination, selon les économistes: il est partisan de l’établissement par la Fed d’un objectif d’inflation chiffré qui, une fois mis en pratique, pourrait conduire à sacrifier la croissance dans un but de stabilité des prix. Les autres candidats potentiels ne manquent pas: Martin Feldstein, ancien conseiller économique de Ronald Reagan, Glenn Hubbard, ancien chef des conseillers économiques de Bush et Donald Kohn qui a l’avantage d’être le plus proche conseiller de Greenspan et Lawrence Lindsey, PDG du Lindsey Group, spécialisé dans le conseil économique.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc