×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Fed: Les analystes s'attendent à une nouvelle baisse des taux d'intérêt

Par L'Economiste | Edition N°:967 Le 28/02/2001 | Partager

. Pour cause: le fort recul de l'indice de confiance des consommateurs américainsL'introduction de l'euro en janvier 2002 «amènera davantage de transparence sur les prix», ce qui entraînera à terme «une pression à la baisse sur l'inflation» dans la zone Euro, a déclaré hier à Bruxelles le commissaire européen chargé des Affaires Economiques et Financières, Pedro Solbes. S'exprimant devant la presse, M. Solbes a en revanche réaffirmé sa «préoccupation» sur l'impact à la hausse que pourrait avoir dans un premier temps un arrondissement vers la fourchette haute des prix en monnaie nationale convertis en euros. De son côté, le ministre belge des Finances, Didier Reyners, actuel président de l'Eurogroupe, a indiqué que la conversion des francs belges en euros se traduirait en Belgique par une diminution d'impôts. M. Reyners a chiffré à 1 milliard de francs belges les réductions d'impôts «uniquement dues au passage du franc belge en euro». «Nous essayons de donner le bon exemple aux marchés».«J'espère qu'il sera possible de voir la même évolution sur les marchés avec un prix en euro en baisse par rapport aux prix en monnaie nationale», a-t-il ajouté. «Nous pouvons seulement donner le bon exemple de la part des autorités publiques et nous le faisons dans le domaine fiscal», a poursuivi M. Reyners. «J'espère que ce sera possible pour d'autres types de prix et qu'ainsi nous pourrons avoir une diminution de l'inflation, mais nous verrons cela après l'introduction de l'euro», a-t-il dit. Mardi matin, l'euro progressait face au dollar sur le marché des changes, les investisseurs estimant qu'un fort recul de l'indice de confiance des consommateurs américains, publié hier dans l'après-midi, pourrait provoquer une nouvelle baisse anticipée des taux d'intérêt américains. A 12h GMT, un euro valait 0,9156 dollar, contre 0,9123 dollar trois heures plus tôt et 0,9109 lundi soir à New York (22h GMT). Le marché s'attendait de plus en plus mardi à une nouvelle baisse anticipée des taux d'intérêt américains, avant la publication dans l'après-midi d'un indice crucial sur l'état de la première économie mondiale. «Le marché est nerveux avant la publication de l'indice de confiance des consommateurs américains cet après-midi», a expliqué Audrey Childe-Freeman, économiste à la Canadian Imperial Bank of Commerce (CIBC). Les opérateurs tablent sur un recul à 110,5 points de l'indice de confiance des consommateurs américains pour février, publié mardi vers 15h GMT, contre un indice de 114,1 points en janvier dernier. «Il y a des rumeurs depuis hier selon lesquelles le patron de la Réserve fédérale américaine (Fed), Alan Greenspan, aurait changé le texte du discours qu'il doit prononcer aujourd'hui devant le Congrès américain, dans un sens beaucoup plus négatif», a indiqué l'économiste. Ces rumeurs renforcent l'hypothèse d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt américains dans un avenir très proche, selon de nombreux analystes.


Croissance anémique

Le marché s'attend à ce que la Fed baisse les taux de 50 points de base lors de sa prochaine réunion le 20 mars, mais la Réserve fédérale pourrait agir dès cette semaine si les indicateurs sont moins bons que prévu», a estimé Kamal Sharma, analyste de la Commerzbank. Signe de cette attente, les marchés américains ont fini en hausse lundi.Par ailleurs, le marché attend également aujourd'hui les chiffres révisés du produit intérieur brut (PIB) américain pour le quatrième trimestre, qui devraient montrer une croissance anémique de 1% contre 1,4% annoncé précédemment et l'indice des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière américaine publié jeudi. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc