×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
International

Fed: Baisse des taux largement attendue

Par L'Economiste | Edition N°:2643 Le 01/11/2007 | Partager

. Objectif: relancer la machine économiqueLa banque centrale américaine (Fed) a entamé mardi dernier une réunion de deux jours très attendue par les marchés, qui pourrait déboucher sur une nouvelle baisse des taux pour contrer les risques de ralentissement économique. Les économistes estiment que la banque centrale va une nouvelle fois baisser son taux directeur, qu’elle avait réduit d’un demi-point déjà en septembre pour le ramener à 4,75%. La Réserve fédérale a en effet une faible marge de manœuvre, du fait de la détérioration de l’économie et des fortes attentes des marchés. La santé de l’économie d’abord reste une grosse préoccupation, alors que la crise de l’immobilier ne cesse de s’aggraver. Les ventes dans l’ancien ont chuté en septembre à leur plus bas niveau en huit ans, et les prix reculent chaque mois un peu plus. En août ainsi, ils ont enregistré leur huitième mois consécutif de baisse (-4,4% sur un an) dans les 20 plus grandes agglomérations américaines, selon un indice publié mardi dernier. L’immobilier paie d’une part l’explosion d’une bulle nourrie pendant des années par la politique d’argent pas cher de la Fed, et d’autre part le prix de la crise du crédit qui a secoué les marchés cet été. Les saisies se multiplient et même pour les ménages ne risquant pas de perdre leur logement, la crise se traduit par une perte de confiance, voire de richesse, qui menace de peser sur la consommation. En octobre, la confiance des consommateurs est tombée à son plus bas niveau en deux ans, selon l’indice Conference Board publié mardi dernier. La Fed aura donc à coeur de tout faire pour relancer la machine économique. De plus, les marchés ont quasiment intégré l’idée d’une baisse des taux, ce qui lie plus ou moins les mains de la banque centrale. Alors que la Bourse peine à regagner confiance après la crise de l’été, une mauvaise surprise pourrait avoir des conséquences désastreuses. Synthèse l’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc