×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Fadesa décroche les premiers projets de Tamuda Bay

    Par L'Economiste | Edition N°:2417 Le 07/12/2006 | Partager

    . Le groupe espagnol sorti premier à l’issue de l’appel d’offres pour l’aménagement de la zone. Les négociations bientôt entamées pour la mise en valeur de Smir et Laguna SmirLe groupe Fadesa élargit son champ d’action dans le nord du Maroc. Ce dernier, qui avait soumissionné pour l’aménagement et le développement des projets de Smir et Laguna Smir, sur le littoral de M’diq-Fnideq, vient d’être classé premier par la commission de sélection (cf. www.leconomiste.com). Le montant total du projet s’élève à 3,6 milliards de DH avec, à la clé, la création de près de 4.000 emplois directs. Sauf surprise de dernière minute, c’est en effet Fadesa qui devrait être l’attributaire de ces projets. Après l’annonce du ministère du Tourisme, les négociations devraient démarrer incessamment pour déterminer les termes de la convention qui engagera le groupe et l’Etat marocain. «Une simple formalité», assure un responsable de Fadesa. Mais à noter qu’en cas d’échec, le gouvernement se tournera vers le groupement Servicios Excavaciones (Sedesa), qui est arrivé second sur la liste des soumissionnaires devant le groupement Palmeraie/Marrakech Thomas et Piron. Des concurrents de taille. Il est utile de rappeler que Sedesa est une entreprise spécialisée dans les travaux d’aménagements thématiques comme les parcs «Terra Mitica» et «Terra Natura», sis sur la côte méditerranéenne espagnole. Quant au troisième groupement, il a dans son CV le Golf Palace et les Jardins de la Palmeraie à Marrakech et la station de Port Lixus.Mais Fadesa dispose de solides atouts. Le groupe a à son actif notamment la réalisation -actuellement en cours- de la station balnéaire de Saïdia et de Tanger City Center, dans la baie de Tanger.A signaler que les zones de Smir et Laguna Smir comprendront, selon le ministère du Tourisme, des équipements d’animation avec parcours de golf, aquapark, commerces et restauration.Le développement de ces zones s’intègre parfaitement, selon le département de tutelle, dans le cadre du plan d’action pour la promotion de la côte tétouanaise, Tamuda Bay, annoncé en novembre dernier (cf. www.leconomiste.com). Projet qui prévoit la création de 5.000 lits hôteliers en bord de mer et des équipements d’animation. L’offre annoncée par Fadesa comprend la construction d’un hôtel de haut standing de 160 chambres, d’un spa, d’un terrain de golf de 9 trous, d’un aquapark et près de 1.100 logements résidentiels et touristiques. Le tout sur 145 hectares de terrain entourant la lagune de Smir. Le second complexe sera composé d’un terrain de golf de 18 trous, d’une zone d’animation, d’un complexe sportif, d’une zone de loisirs et d’environ 1.000 logements, villas et appartements.Par ailleurs, Fadesa est déjà attributaire d’un autre chantier, sur le site de Alcudia, à quelques km de Tétouan. Il s’agit d’un complexe composé d’un hôtel, de zones de loisirs et de plus de 2.100 logements. Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc