×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Factures salées: La Lydec s'explique

Par L'Economiste | Edition N°:647 Le 26/11/1999 | Partager

· Des réajustements tarifaires ainsi que le changement du parc de comptage sont à l'origine de ces augmentations

Mardi 23 novembre à 10 du matin, les clients qui manifestaient leur mécontentement devant la Lydec de Sidi Bernoussi ont été dispersés par les forces de l'ordre.
Ces dizaines de citoyens étaient là depuis la veille pour demander des explications sur les factures d'eau et d'électricité du mois d'octobre jugées trop salées à leur goût.
A première vue, elles le sont. Comme celle de cette veuve qui se voit obligée de payer une facture trimestrielle d'eau de 6.300 DH, alors qu'elle n'a que deux robinets chez elle. «Cette femme doit certainement avoir une fuite d'eau chez elle», explique un responsable de la Lydec. En ajoutant que les usagers n'entretiennent pas leur plomberie.
Hormis les plomberies défaillantes, les explications des responsables de la Lydec sont on ne peut plus logiques.
Ainsi, trois causes sont à l'origine de ces hausses. «La Lydec a procédé au mois d'octobre à des réajustements tarifaires. C'est à cause de cela que les clients ont dû payer des montants plus élevés que d'habitude». Ces ajustements, contractuellement prévus pour le 1er août, ont été décalés dans le temps en accord avec toutes les parties.
Ces ajustements sont de 0,8% pour l'électricité, 6,3% pour l'eau et 8,5% pour l'assainissement. Ils ne concernent pas les premières tranches d'eau et d'électricité, ni la tranche sociale en matière d'assainissement. Ils ne concernent pas non plus les primes fixes. Ainsi, 40% de la clientèle des particuliers de la Lydec n'est pas touchée par ces ajustements, puisque cette clientèle consomme uniquement en première tranche, soit en dessous de 24 m3 par trimestre pour l'eau et de moins 100 kWh pour l'électricité. Dans ces conditions, les autres tranches supportent un ajustement de 7,3% pour l'eau, 9,6% pour l'assainissement et 0,9% pour l'électricité.
Il convient de remarquer que le prix de vente de la première tranche de l'eau, pratiqué par la Lydec, soit 2,83 DH TTC le m3, est inférieur au prix d'achat auprès de son fournisseur qui est de 3,95 DH le m3.
La rénovation du parc de comptage entamée depuis le mois d'août par la Lydec dans la Préfecture de Sidi Bernoussi peut aussi être à l'origine de ces augmentations.
Cette rénovation était devenue nécessaire vu l'état de délabrement des installations. «Dès qu'un compteur dépasse 5 à 7 ans, il commence à décompter. Par exemple, si un client consomme 100m3, un compteur vétuste ne comptabilisera que 70 à 80m3, ce qui aura une incidence sur la facture», explique Joseph Canale, délégué préfectoral à la Lydec de Sidi Bernoussi. «Mais dès que le compteur est changé, c'est la consommation réelle qui est comptabilisée», ajoute-t-il.
Le quartier qui est le plus touché par ces augmentations est celui des Blocs. «Les habitants de ce quartier avaient au début des autorisations pour des R+2, mais ils ont construit des R+3 et même des R+4 pour les louer. Dans le même bâtiment, on se retrouve avec deux ou trois familles qui n'utilisent qu'un seul compteur électrique. Elles passent donc à une consommation supérieure de troisième ou quatrième tranche», rétorque M. Canale.
«Nous sommes à la disposition des clients pour écouter leurs réclamations. Dans ce cas-là, la Lydec arrête toute procédure de recouvrement et envoie ses techniciens sur les lieux pour vérifier les compteurs ainsi que les installations. Si la réclamation est justifiée, nous prenons les mesures nécessaires», poursuit M. Canale.

Fedoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc