×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Export: Nouvelle garantie du risque paiement

Par L'Economiste | Edition N°:2808 Le 27/06/2008 | Partager

. Lancée par Attijariwafa bank en partenariat avec la SFI . Objectif: Faciliter les échanges commerciaux Attijariwafa bank propose un nouveau programme pour les exportateurs marocains. Lancé par la Société financière internationale (SFI), le programme de financement du commerce international (GTFP) facilite l’accès au financement du commerce en offrant des garanties de paiement à un réseau grandissant de banques de commerce international. Les exportateurs marocains peuvent ainsi facilement accéder à plus de crédits commerciaux pour leurs activités d’exportation. Grâce à ce programme, AWB vient garantir le paiement aux exportateurs. Une convention a été signée hier à Casablanca avec la SFI pour la mise en place du GTFP. «Cet outil permet une couverture assez importante des zones où nous n’exportons pas», souligne Ali Benahmed, directeur de l’International à Attijariwafa bank. Ce programme est avantageux pour les clients exportateurs vers les nouveaux marchés. «Son but est de faciliter les échanges commerciaux et d’accroître le commerce Sud/Sud», souligne Bonnie Galat, directrice marketing et ventes à la SFI. Ayant pour cible le commerce international du secteur privé, ce programme couvre le risque politique et commercial de paiements issus du commerce international des banques dans les marchés émergents. Il vient en complément des garanties des banques commerciales», explique Souleymane Traore, senior investment officer pour la région Mena. D’après lui, le GTFP couvre tous les types de transactions commerciales, même de faible valeur. La couverture du risque paiement peut aller jusqu'à 100% de la valeur de la transaction sur une période qui ne doit pas dépasser les 3 ans. Ce programme de crédits commerciaux est doté d’un budget revolving de 1 milliard de dollars et peut actuellement couvrir le risque de paiement à 110 banques dans 60 pays.La couverture des risques offerte par le GTFP diminue le volume d’argent liquide dont les banques doivent disposer comme garantie. Les banques peuvent ainsi bénéficier de la couverture du risque offerte par le SFI, y compris pour les transactions commerciales considérées comme particulièrement délicates. En ce qui concerne la commission de la SFI, Traore explique qu’elle est «calculée en fonction de la durée du crédit, du montant de la transaction et de la banque émettrice». En intégrant le GTFP comme banque confirmatrice, Attijawafa bank affiche son ambition de renforcer ses activités dans l’accompagnement à l’international des exportateurs marocains. Son partenariat avec la SFI lui ouvre des possibilités accrues d’intervention sur des marchés réputés difficiles.


Couvertures

Le GTFP couvre les principales obligations utilisées en commerce international. Pour les lettres du crédit import, la SFI garantit l’engagement de la banque émettrice afin que la confirmation puisse être faite par la banque confirmatrice à l’exportateur. La SFI couvre également l’engagement de la banque émettrice de la garantie de bonne exécution, de soumission, de paiement d’avance de paiement afin que la confirmation puisse être émise. La SFI couvre enfin l’engagement de la Banque émettrice, permettant à un exportateur d’escompter les billets à ordre et d’effectuer des financements post-import. Saad Souleymane BOUHMADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc