×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Euro: La Grande-Bretagne pas encore prête

Par L'Economiste | Edition N°:1536 Le 10/06/2003 | Partager

Le chancelier de l'échiquier britannique Gordon Brown devait chanter les louanges de l'Europe et de l'euro hier lundi après-midi, pour consoler les partisans de la monnaie unique européenne, déçus d'un nouveau report d'une adoption de la monnaie unique.Sauf énorme surprise, le ministre des Finances devait annoncer, devant la Chambre des Communes à 14h30 GMT, que le Royaume-Uni n'est pas encore prêt à adhérer à l'euro et qu'il n'y aura donc pas de référendum organisé à ce sujet.Quatre des cinq critères de convergence économique établis par le Trésor en 1997, préalables à l'organisation d'une consultation auprès des Britanniques, ne sont pas remplis, selon le consensus des spécialistes.Pour passer du baume au coeur des partisans d'une adhésion à la zone euro, Gordon Brown pourrait, paradoxalement, prononcer un discours aux tonalités très européennes, prédisait la presse britannique de lundi.La véritable interrogation est de savoir si le gouvernement laissera la porte ouverte à la tenue d'un référendum sur l'euro avant les prochaines élections générales prévues au plus tard à la mi-2006. La presse affirmait la semaine dernière que le chancelier pourrait présenter un projet de loi sur ce sujet à l'automne prochain.Mais selon le quotidien économique Financial Times d'hier lundi, Brown pourrait omettre de présenter un nouveau calendrier pour l'évaluation des cinq tests.En revanche, il soulignera certainement les avantages d'une adoption de l'euro pour le commerce extérieur de la Grande-Bretagne. Les 18 études publiées lundi matin par le Trésor, sur lesquelles s'appuie le gouvernement pour prendre sa décision, estiment en effet que le commerce de la Grande-Bretagne avec les pays de la zone euro pourrait augmenter entre 5 et 50% en cas d'adoption de l'euro.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc