×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Etudes doctorales: Des étudiants-chercheurs réclament la prolongation du délai de soutenance

    Par L'Economiste | Edition N°:911 Le 07/12/2000 | Partager

    . Un projet de décret du Ministère de l'Enseignement Supérieur a passé le cap des Conseils de gouvernement et des ministres, mais il n'est pas encore publiéPlusieurs étudiants-chercheurs attendent de soutenir leur thèse pour l'obtention de l'ancien diplôme des études supérieures (DES). Ils ont été rattrapés par la date butoir fixée lors de la réforme du régime doctoral et réclament l'entrée en vigueur du texte décidant la prolongation de ce délai.Il est à rappeler que c'est en février 1997 qu'a eu lieu la réforme du régime doctoral (loi n°2-96-796). Le texte publié dans le BO, est pratiquement calqué sur le système des études supérieures français. Ont ainsi été introduits le doctorat, le diplôme d'études approfondies (DESA) et le DESS (diplôme des études supérieures spécialisées). Ces diplômes remplacent ainsi l'ancien doctorat d'Etat et le DES. Pour les étudiants qui étaient à cheval entre les deux systèmes, une date butoir avait été fixée au 20 décembre 1999 pour la soutenance de leur thèse. Mais pour des raisons de non-disponibilité des enseignants ou encore la non-finalisation des travaux, ils n'ont pu le faire.A travers des correspondances, questions orales au Parlement,… ces étudiants ont exercé un réel forcing. Ce qui leur a valu la préparation par le Département de l'Enseignement Supérieur, la Formation des Cadres et la Recherche Scientifique d'un texte complétant la loi n°2-96-796. Il s'agit du projet de décret n°2-00-382 complétant celui fixant des études et examens en vue de l'obtention du doctorat, du diplôme d'études supérieures spécialisées ainsi que les modalités d'accréditation des établissements universitaires à assurer la préparation et la délivrance de ces diplômes. Ce décret a permis ainsi la prolongation exceptionnelle pour deux années supplémentaires du délai de soutenance des mémoires pour l'obtention du DES. Ce texte a passé le cap du Conseil de gouvernement (4 juillet dernier) et Conseil des Ministres (13 octobre). «Mais sa publication dans le Bulletin Officiel tarde alors que c'est un décret qui a son importance«, explique un étudiant. Ajoutant que «cette situation ne nous permet pas de mieux planifier notre carrière, puisque nous ne sommes pas fixés sur l'aboutissement de notre formation«.M. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc